« Elles sont bien les slides, elles sont bien… »

10/03/2005 dans Levée de fonds | Commentaires (21)

Qui dit cela ? Un VC associé d’un grand fonds historique pendant la présentation d’un de mes clients. Il faut savoir que les diapositives que doit présenter un entrepreneur à un investisseur se doivent d’être parfaites ou il y a peu de change d’arriver en deuxième semaine.
Une bonne présentation doit faire pour moi environ 25 slides pour pouvoir faire des présentations de 45mn à 90mn. Elles doivent être très aérées (pas trop de texte par slide) et surtout elles doivent suivrent une logique (pb, solution, bénéfices, marché, concurrence, réalisation etc…) de façon à permettre à l’investisseur de prendre des notes claires et faciles à relire. Aussi, ne pas faire des slides de plus de 4Mo, il faut pouvoir les envoyer par mail facilement. Dernier conseil : éviter les animations tape-à-l’œil…
Vos retours d’expérience sur le sujet bienvenus.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83421377253ef00d83472d40d69e2

Listed below are links to weblogs that reference « Elles sont bien les slides, elles sont bien… »:

Commentaires

c'est bizarre, j'ai eu exactement les même conseils de la part d'un entrepreneur
pour une présentation powerpoint.
Je rajouterais un conseil, utiliser les arrières plan
pour avoir une unité, une charte graphique
et éviter le décalage des titres entre les diapos,
ça ne fait pas pro ...

Pour ma part, je déteste qu'un entrepreneur me montre des slides au premier rendez-vous. Je préfère de loin un rdv interactif car pour moi l'objectif est avant tout de jauger l'équipe et de bien comprendre le couple produit/marché.

Au passage, tes (excellents) conseils sont à mon sens valables pour toutes les prez, qu'elles concernent une start-up ou un projet de yaouts.

J'en rajouterai encore un: éviter les approches du type "de tout temps les hommes/les entreprises ont toujours voulu etc.".

Régis > sur le point 1, ok sur le format si l'investisseur a bien étudié au préalable la documentation fournie.
Sur le dernier point : plus que d'accord !

" Aussi, ne pas faire des slides de plus de 4Mo"

Pas evident quznt ut transmet un formation d'une demie ou une journée à un centre de formation.

J'explose facilement les 10Mo

Ma solution, j'ai loué uun gros espace web (800Mo) sur lequel je peux installer autra d'espace sécurisés que je veux.
DOnc pour chaque nouveau client, il a droit à son http protégé avec mot depasse ou il peut télécharger mes documents trop lours

Pascal>
Tu utilise PowerPoint ou Keynote ?

Le premier entretien est primordial, mais serait un peu réducteur de ramener ça à des formats de slides...

De toutes façons, qu'il s'agisse de vendre, de recruter, de se faire recruter, de parler à son banquier, de lever des fonds ou d'entamer la conversation avec votre jolie voisine... on risque beaucoup sur le premier contact...

Les slides devraient être l'illustration d'un discours et d'une conviction, pas le contraire... (NB : avez vous au dernier capital IT JP Betbèze faire une planche d'économie générale vivante et intéressante avec les slides les plus moches du monde; ie des graphes en n&b sur des indices macro-machins...?)

Alors oui d'accord, les bonnes présentations doivent sont structurées et logiques pour qu'un auditeur qui a priori connait moins bien le sujet qu'un chef d'entreprise du secteur puisse rapidement capter les éléments clés de sa réflexion. Ce qui en même temps m'amène quelques commentaires sur les "dérives" du slideshow...

- quand c'est super bien structuré, mais que c'est le travail du leveur de fonds plutôt que celui de l'entrepreneur, ça se voit... en passant, il y a une facheuse tendance chez certains entrepreneurs ( et des leveurs ...?) à croire qu'un powerpoint de 25 pages peut remplacer le travail d'élaboration et de réflexion d'un vrai business plan...

- du concret, du concret : les analyses stratégiques, les matrices de positionnement, les crobards où la société est en haut à droite... ne font qu'empâter le discours... qu'un client ou un prospect nous explique pourquoi il apprécie ne serait-ce que le principe de l'innovation vaudra toujours plus que 10 slides de McKinseyJupiterIDC. En fait, trop de sociétés essaient de convaincre de l'intérêt du marché sur lequel elles opèrent plutôt que de convaincre de leurs propres atouts sur ce marché (exemple à la noix : votre société vend du trafic à la performance => le vrai sujet n'est pas d'expliquer la croisance du marché ni l'intérêt des annonceurs pour ces prduits, mais d'expliquer comment on peut se faire une place au soleil face à Google, Overture & co...)

- IMHO, la vrai valeur ajoutée d'une présentation réussie(slides ou pas slides...) n'est pas dans le "quoi" (le marché, le produit, l'opportunité...) mais dans le "comment" (le réalisé, l'expertise, la gnac,le plan d'action, pourquoi ça va marcher,...). Ce qui - encore plus que reste - dépasse largement le cadre du powerpoint...

Allez, pour conclure, une lapalissade : un entrpreneur passionnant avec des slides en sanscrit aura de toute façon beaucoup de chance de revenir "en deuxième semaine" (quelle horrible expression...) qu'un pro du show-biz ...

AArgh, c'est très intéressant, mais il manque un mot :

"aura de toute façon beaucoup ???? de chance de revenir"

... et selon le mot, ça risque un peu de changer le sens ;)

Goddam ! il manque ZE mot... s'il faut se relire quand on poste, autant arrêter tout de suite...

Je reposte la fin :

"Allez, pour conclure, une lapalissade : un entrpreneur passionnant avec des slides en sanscrit aura de toute façon beaucoup PLUS de chance de revenir "en deuxième semaine" (quelle horrible expression...) qu'un pro du show-biz ..."

Frédéric > tu as foiré une slide ;-) !

C'est bien la peine de vouloir contribuer au débat...

NB je sors du bois et affiche mon petit blog ! (enfin presque : un moblog, parceque plus je ne sais pas faire...)

Un blog sur les présentations Power Point, il y a du lard et du cochon, mais des bonnes idées à reprendre: http://www.beyondbullets.com/

Christian

Frederic > Vive le Rugby ! Ce moblog va faire du buzz.

Avant la destruction d'hec-entrepreneurs par la très performante administration d'HEC, on travaillait bcp les présentations lors des clotures des séminaires du programme (création, redressement, reprise, etc..). On y apprenait par l'expérience et par la théorie qu'il faut éviter que les slides soient l'objet principal(certaines personnes ne savent pas parler sans elles) et qu'elle doivent absolument rester un support et rien qu'un support. Par ailleurs, elles peuvent être différentes en fonction du public. Un public âgé sera sensible aux effets powerpoint qui peuvent ainsi cacher un manque de fond; Un public d'origine scientifique préfèrera du contenu sans contenant trop "show"; un public d'origine "commerce" sera sensible au marketing donc bcp + au contenant. Un truc très bon est de faire une présentation en html qui permet par les liens hypertextes d'aller en profondeur sur certains points sans avoir des slides trop remplies (typiquement dans les cas de tableaux financiers où on peut ainsi montrer les choses essentielles de manière claire tout en ayant derrière en lien hypertexte l'explication par exemple de la tréso ). Un autre truc est d'avoir bcp de choses en back office (je demandais à mes éudiants lorsqu'ils passaient à la partie "réponse aux questions" de passer brièvement sur le desktop de leur ordi où ils faisaient figurer plein de power point dont la moitié était des power points vides mais tout le monde pensait en général que c'était des compléments et comme on reste en général dans l'idée volume = qualité ça donnait une bonen impression à tous les coups). Enfin dans les prez, on faisait un "trou" de logique ou de contenu (par exemple on ne parlait pas des concurrents) et évidemment les gens posaient la question qui permettait alors de sortir un vrai ;-) power point spécialisé sur la question (car ;. vs avez raison Monsieur, cette question est essentielle et tellement essentielle que nous avons voulu la traiter à part; la voici ...)

Pierre > je suis dac. Mais quand on parle à un investisseur qui va ensuite parler à ses associés - qui ne connaissent pas le dossier - il faut tout évoquer et savoir tout évoquer en une heure.
Le but : raconter une histoire racontable à un tiers.

Pascal> Je ne vois pas pourquoi "mais" (le principe de feu hec-entrepreneurs du temps de Robert Papin était d'être dans la réalité et bcp de projets ont été créés et financés après les présentations qu'il y avait là bas; elles duraient 20 minutes + 20 minutes de questions) d'autant plus que tu parles à juste titre du fait que la présentation doit déclencher une ACTION chez l'auditeur. Les études spécialisées dans la communication entre humains montrent d'ailleurs que seuls 8% de la comm passent par le contenu; le reste étant la voix, l'allure, les conditions, etc.. donc en partie les slides et leur adéquation à la personne qui LES RECOIT. cette problématique est encore plus importante dans le cadre d'une reprise au tribunal ou d'un rachat de boîte non ?
QUand on dit qu'il faut tout évoquer, cela veut souvent dire qu'il faut aussi choisir ce dont on va parler car souvent une heure où on essaie de tout caser donne comme résultat un truc incompréhensible pour un "néophyte" du sujet.

P > là est l'art : expliquer un truc compliquer, tout évoquer ou presque (pb, solutions, bénéfice, marché, concurrence, technologie, management, stratégie, resultats, prévisions etc...) et le faire court...
Le mais, c'est qd tu disais que des trucs n'étaient pas sur les slides, mais si on avait la question, on avait un autre doc. Pour moi, si la question n'est pas posé : danger.

Concernant les tailles de fichiers powerpoint, tout comme on le voit souvent dans le CV (qui font plus d'1Mo pour 20 lignes de texte), il faut faire attention aux images.

Non pas que les images ne sont pas utiles, bien au contraire (il faut penser aux visuels) mais elles ne sont pas souvent redimensionnées avant d'être insérées dans le document.

En effet, il ne faut pas redimensionner l'image une fois dans powerpoint ou dans word mais réduire la taille avant, dans un logiciel de dessin. Le redimensionnement de l'image dans powerpoint est juste visuel mais la taille physique de l'image ne change pas.

C'est alors dommage d'avoir un CV de 3Mo (à cause des appareils photos numériques) pour mettre sa photo en 2cm*3cm !

Les présentations powerpoint ne feront alors plus que quelques Ko à moins que vous ayez 5000 slides !

Pascal> Est-ce que ça se fait toujours de prévoir des copies papier de ton powerpoint pour distribuer en fin de présentation ?

V > Pas vraiment besoin. Le mieux est d'envoyer - ensuite - les slides par mail.

il est à mon sens préférable de remettre une version papier du document que de l'envoyer par e-mail : un e-mail se forwarde, le document elctronique s'exploite beaucoup plus facilement qu'une copie papier qui pourtant contient le même niveau d'information.

et à juste titre dans des dossiers d'amorçage où l'intérêt du dossier repose souvent d'autant plus sur des aspects novateurs, il vaut mieux limiter les façons de nuire à sa confidentialité

s'il vous plait j'ai besdoin, à des arieres plan.
merci

s'il vous plait j'ai besdoin, à des arieres plan.
merci

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31