Capital Risque (165 articles)

Un de nos deals de l'été : Place des Leads lève 3.000.000 € auprès d'Axa Private Equity

06/09/2012 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (0)

Le deal de levée de fonds a été closé fin juillet. Place des Leads est une magnifique société dirigée par un entrepreneur remarquable, Ralph Ruimy. Nous sommes fiers d’avoir travaillé pour lui. Voici le CP :

AXA Private Equity soutient la croissance de Place des Leads. 

L’opération de levée de fonds a été pilotée par Global Equities Corporate Finance (ex Assya). 

Paris, le 6 septembre 2012. AXA Private Equity annonce son entrée au capital de Place des Leads, société spécialisée dans la collecte, la qualification et la vente de contacts de prospects qualifiés sur internet (leads). Cette levée de fonds donne à la société les moyens de poursuivre son développement en finançant ses projets de croissance. 

Lire la suite

Nouveau deal : levée de fonds de 4 000 000 € pour le fabricant de dameuses Aztec, Jaina Capital prend le lead du tour.

24/06/2012 dans Business Angels, Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (0)

AztecOui vous avez bien lu, mon équipe et moi avons opéré une levée de fonds pour une société industrielle. Oui vous avez bien lu, le lead investor du tour est Marc Simoncini avec son fonds Jaina Capital qui jusqu'à présent n'avait jamais investi ailleurs que dans l'internet. Dans l’équipe c'est Guillaume Teboul qui a piloté l'opération. 

Cette levée de fonds a été un merveilleux moment. Elle fut d'abord la rencontre avec les fondateurs d'Aztec, Xavier Jean et Frédéric Cuillière, des industriels passionnés par l'innovation. Elle fut ensuite des discutions avec plusieurs fonds d'investissement qui nous ont montré leur volonté d'investir dans l'industrie innovante française. Nous avons été largement sursouscrit dans l'opération, nous avons du décliner plusieurs offres.

Lire la suite

Nouveau deal : levée de fonds pour Carbox

04/06/2012 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (0)

Carbox, c'est du B2B et de la techno. La techno Carbox permet aux entreprises et collectivités territoriales de baisser les coûts de leurs parcs automobile avec deux offres : autopartage et crédit mobilité. Carbox est l'exemple d'un secteur où la France et l'Europe peuvent montrer la voie et créer des champions car ce n'est, par exemple, pas aux USA où l'on est le plus sensible à l'optimisation des coûts de transport. A suivre donc.

Dans l'équipe c'est Guillaume et Mathieu qui ont piloté le deal. Voici le CP officiel :

CARBOX ouvre son capital à Mobivia Groupe, Assya Corporate Finance intervient en tant que conseil de la société

Lire la suite

Héhéhé, voici mon dernier deal et la levée de fonds de l'année : Kennet Partners investit 16 millions d’euros dans Next Performance

30/05/2011 dans Capital Risque, Leveur de fonds, Levée de fonds | Commentaires (2)

Voici le communiqué Français, je reviendrai sur ce deal dans d'autres notes :

- -

Next Performance, plateforme de services de publicité en ligne, spécialisée dans le (re) targeting Dynamique, se dote de moyens financiers pour se développer à l’international.

Paris, Londres, le 30 mai 2011 – Next Performance, annonce un investissement de 16 millions d’euros réalisé par Kennet Partners.

Avec plus de 500 clients dans 10 pays, NextPerformance propose des solutions de Ciblage et Reciblage dynamique, au CPC, CPA et CPM.

Après avoir conquis 500 clients en moins de 18 mois, Next Performance continue son ascension fulgurante, et vise désormais à renforcer son leadership à l’international.

Lire la suite

Levée de fonds de 1 100 000 euros pour le groupe Edilivre-iKiosque

23/05/2011 dans Capital Risque, Levée de fonds, Pubs pour mes amis | Commentaires (0)

Avec un peu de retard, voici copie du communiqué de la société Aparis qui édite Edilivre et i-Kiosque, ma dernière levée de fonds :

Le groupe Edilivre, spécialiste de l’édition et de l’auto-publication sur internet en France annonce une levée de fonds de 1,1 million d’euros souscrite auprès d’investisseurs privés, l’opération a été pilotée par Assya Coporate Finance.

Edilivre, fondée en 2007 par François Guilmoto est, avec plus de 6.000 livres publiés, un acteur indépendant leader du secteur de l’édition et de l’auto-publication sur internet, un secteur qui connaît une croissance remarquable. La société permet aux auteurs la publication d’ouvrages numériques et imprimés à la demande et leur mise à disposition sur les principales librairies onlines.

Lire la suite

Levée de fonds : faut-il favoriser un peu plus de cash-out aux fondateurs pour pousser à vendre plus cher plus tard ?

02/02/2011 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (8)

J’explique mon interrogation : quand on entend que Facebook a refusé des offres à plusieurs milliards il y a trois ans, je me disais - et je n’étais pas le seul - que les fondateurs étaient des fous. On parlait de 10 milliards à l’époque et les fondateurs dont Marc Zuckerberg ont dit non merci. Les dingues !

Idem il y a quelques semaines avec l’affaire Groupon, Andrew Mason le fondateur a dit niet à Google on ne veut pas de vos 4 milliards, il est vraiment dingue !

Lire la suite

Communiqué de la levée de fonds du portail russe womanjournal.ru

02/11/2008 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (3)

Si, si : on lève même pour des belles boites russes chez Aelios :-). Voici le communiqué pour info :


Levée de fonds de 4,2 millions d’euros auprès d’investisseurs en capital-risque français pour le leader du web féminin russe : womanjournal.ru


WomanJournal.ru, le portail féminin leader en Russie, vient de clôturer une levée de fonds auprès de trois investisseurs français de premier plan. Ventech, accompagné de AGF Private Equity et XAnge rejoignent le russe Direct Group au capital de la société. Aelios Finance a été le conseil de Womanjournal.ru

Paris, Moscou, mardi 28 octobre 2008
Deux ans après son lancement, le portail crée à Moscou par une équipe franco-russe est devenu le leader de l’internet féminin russe avec plus de 2,5 millions de visiteurs uniques sur le marché qui montre la plus forte croissance de l’internet en Europe, il a 25 millions d’internautes russes, ce chiffre passera à 75 millions d’ici 2011.

« Cette levée de capitaux auprès d’investisseurs spécialistes des medias et services Internet va nous permettre d’aller encore plus vite dans un marché internet qui reste en pleine ébullition même dans le contexte actuel » explique Pascal Clément, le Président du Direct Group, société basée à Moscou depuis 1992 et qui a été à l’origine de la création de womanjournal. Pierric Duthoit, le CEO et co-fondateur de womanjournal « Nous avons su créer un leader et pour devenir incontournable pour les annonceurs il restait à donner à womanjournal davantage de moyens, c’est aujourd’hui chose faite ».

Les investisseurs français qui entrent à bord de la société sont en effet des vétérans des média et services internet avec des participations dans des sociétés telles que Meetic, Viadeo, Dailymotion, Purepeople… Pour Alain Caffi, Managing Partners de Ventech et investisseur chef de file dans l’opération « Nous avons pu mesurer la remarquable qualité d’exécution de l’équipe qui intervient sur un marché qui est déjà l’un des principaux dans le monde avec plus de 150 millions de russophones. Avec ce tour de table, Womanjournal possède maintenant tous les atouts pour devenir un des sites de référence du web féminin mondial ».

Crise, trouille, levées

29/09/2008 dans Business Angels, Capital Risque, Leveur de fonds, Levée de fonds | Commentaires (0)

La crise financière, kolossale crise, est d’une violence inouïe. Comme d’habitude - je me souviens de fin 1992-1993 et fin 2000-2001 - la bourse envoie des messages trop forts dans tous les sens. On passe d’une forte baisse à la plus folle séance de hausse depuis des années puis à la plus forte séance de baisse depuis pleins d’années. Propagation et trouille dans tous les secteurs ou presque suivront. Une crise, ça dure deux ans, pas moins. Comme celle de 92, comme après 2000. On en a pour deux à trois ans.

PS : dans le private equity, pas de folles séances. On ne peut pas faire un truc un lundi et le contraire le mardi dans le private. C’est comme çà. Tiens, je vois bien de plus en plus de sociétés aller vers le private equity dans l’avenir…

Crise à attendre dans la levée de fonds ? Un peu, beaucoup, pas du tout ? Ce sera surement presque beaucoup en comptant tout le périmètre (si je vous dis que pas mal d’angels, dont ceux du milieu de la finance de marché, seront aux abonnés absents, vous allez me croire ?) mais au final je ne vois pas – dans le périmètre des professionnels du venture soit notre marché chez Aelios – une très forte baisse.
Pourquoi ? Car un VC investit au jour J pour espérer faire une sortie dans plusieurs années, dans 3 à 5 ans. Et dans 3-5 ans, on en sera ou ? Et bien on peut se dire qu’on sera largement sorti de la crise. On peut même se dire que, si ça se passe comme après 93 et 2001, dès 2012 ce sera l’euphorie. Je suis prêt pour faire cette fête, en attendant on va lever et lever et lever…
Et lever :-)

Criteo lève 7m€ - Index Ventures chef de file du tour – Youpi !

16/01/2008 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (2)

Criteo est une bombe dirigée par des top-guns, tous les ingrédients étaient en place pour faire une belle levée de fonds. C’est fait, l’année commence bien :-).

Que fait Criteo ? La société a développé un moteur de recommandations temps-réel unique sur le marché mondial. La techno est disponible en Saas (ASP) pour les sites marchands et... les plateformes publicitaires. J’explique : pour le site marchand, la techno va recommander des produits aux acheteurs du site (comme le fait Amazon pour qui la reco représente près de 30% des ventes). Grace à Criteo, tous les sites marchands peuvent faire de la reco sans investir des millions d’euros en R&D.
Pour la pub, c’est encore plus fort. Les sites vont pouvoir émettre à la volé des bannières ciblées. Au lieu d’avoir une bannière, par exemple, PriceMinister, je vais avoir une bannière avec les produits PriceMinister successibles de me plaire. C’est très très grand et beaucoup de VCs l’ont compris dont Index Ventures (et bien sûr, même avant, les investisseurs d’origines : AGF Private Equity et Elaia Partners).

Les fondateurs de Criteo, qui sont-ils ? D’abord il y a Wonder Rudelle, un serial entrepreneurs comme on les aime. Il a fait un carton avec Kiwee, il est en train de faire encore mieux avec Criteo. Jean-Baptiste Rudelle = fantastique stratège et une exécution parfaite. Les autres fondateurs sont Franck Le Ouay et Romain Niccoli, deux anciens microsoftees et des génies de la techno.
Je profite de cette note pour saluer l’équipe commerciale de Criteo qui a fait des merveilles pendant la levée et continue à en faire. Quand j’ai débuté la mission Criteo, il y avait deux-trois clients; depuis quelques mois, Criteo signe environ un nouveau client chaque jour, ça n’arrête pas.

Que dire sur Index Ventures ? D’abord qu’ils ont été géniaux pendant tout le process de levée. Ils ont mis beaucoup de ressources sur le dossier et ils sont allés vite. Le partner en charge du dossier, Dominique Vidal, a été vraiment super.
J’ajoute pour ceux qui ne connaissent pas Index que le fonds, basé à Londres et Genève, est probablement le fonds le plus mythique d’Europe avec des participations qui s’appellent Skype, MySQL ou LastFM. Index est un fonds venture dit « top tier » mondial qui comprend des Sequoia ou autres Kleiner. C’est bien pour Criteo !

PS : que les VCs qui n’ont pas vu le deal me pardonnent, les fondateurs de Criteo nous ont demandé avant tout de se concentrer sur le marché anglais, marché clé en Europe pour les offres de Criteo.

Voilà, fin de cette note mais, mais je pense en faire une autre sur Criteo bientôt car je m’attends à beaucoup de retombées presse, en effet, ce n’est pas tous les jours qu’Index investit en France en « ealy stage ».

Le communiqué de presse de la société est ici. Toute question bienvenue.

blueKiwi lève 4 millions d'euros auprès de Sofinnova Partners, Aelios conseil de la société !

26/06/2007 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (1)

Bravo Carlos !
Carlos Diaz est le fondateur de blueKiwi et toute l’équipe d’Aelios est super heureux pour lui. Chez nous, c’est mon camarade Patrick Vignaud qui a opéré la levée de fonds alors on peut tous crier « Patriiiick ! » ☺
Je crois que ce deal est le # 14 du semestre… ça va fort.
Pour bien comprendre ce que fait blueKiwi, voir le communiqué plus bas.

Lire la suite

DigiCompanion, le roi de la prime numérique, lève 1,7 millions d’euros !

21/05/2007 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (2)

Je suis vraiment heureux car j’attendais cette société depuis des années. Je m’explique : En janvier 2004, il y a une éternité, j’ai blogué sur le fait que les fabricants de porte-clés et autres gadgets souvent inutiles pouvaient se faire du souci car, c’est certain, les primes vont devenir de plus en plus digitales. Entre 2004 et mi 2006, rien sur le sujet, pas une société à l’horizon pour lancer ce business qui est pourtant certain d’exister, qui va être grand… En 2006, un certain Gilles Babinet (hé oui ; encore lui) me raconte qu’il a deux amis qui montent une société sur le sujet.
Je veux les voir !
Je rencontre les fondateurs de DigiCompanion, il y a un an, et je les trouve géniaux, je partage à 100% leur vision. L’un est Jean-Marc Holder, citoyen britannico-Trinidadien, ex-champion de voile, ex Apple, ex ifyoutravel etc. Il sait tout faire, même coder. L’autre est Jérémy Wainstain, l’homme de la techno Netgem et celui de la TV chez 9Telecom et le seul polytechnicien que je connaisse qui sache parler comme un conducteur de mules quand ça chauffe ;-).
Je parle du dossier à mon associé Patrick Vignaud qui connaît Jérémy de réputation et qui lui aussi est convaincu que le business de la prime digitale va vite décoller. Nous décidons de prendre le dossier DigiCompanion ensemble.
La société est créée pendant l’été 2006, des premiers clients tombent très vite, nous décidons d’attaquer la levée de fonds dès la fin de l’année et hop, on a un deal quelques petits mois après. Merci à Alven Capital avec qui il a été (encore une fois) un plaisir de faire cette opération, merci aussi à Ile de France Développement. Plus d’infos sur DigiCompanion plus bas dans le communiqué de presse de la société.

Lire la suite

Levée de fonds Idylis - suite

10/04/2007 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (4)

Voir plus bas le communiqué de presse de la société.

Au fait, sur le premier trimestre on a fait une levée de fonds (Ipercast), puis une levée de fonds (24h00.fr), puis une levée de fonds (Mxp4 Interactive Music), puis une levée de fonds (Colombus Café), puis une cession (Persee Médica), puis une levée de fonds (Idylis) et le deuxième trimestre s'annonce super aussi...:-)

***

idylis, l’éditeur de gestion SaaS, lève 2,5 millions d’euros

Lire la suite

Patrick Robin, fondateur de 24h00.fr, dans le Chat du JDN : « J’ai demandé à Aelios d'organiser ma levée de fonds, ils ont été très efficaces »

04/04/2007 dans Capital Risque, Levée de fonds, Pubs pour mes amis | Commentaires (0)

Merci Monsieur le client ! Merci Patrick !
Après le merveilleux compliment de Gilles Babinet, voici celui d’un autre fantastique entrepreneur. Toute l’équipe d’Aelios Finance commence à vraiment rougir. Il est vrai que l'on a fait ensemble une belle levée de fonds de 6M€.

A propos de 24h00.fr, même si je suis parfaitement partial et c’est bien normal, je veux dire que je suis un client vraiment heureux. J’ai déjà passé 7 commandes sur le site et à chaque fois les prix sont incroyables, le service a été parfait et en plus les délais de livraison très très courts. Inscrivez-vous.

Levée de fonds de 2,5 M€ pour Ipercast

26/03/2007 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (0)

La levée de fonds date d’il y a quelques semaines mais le communiqué d’aujourd’hui. Ipercast est la société de référence pour ce qui est de la « livraison » de contenu vidéo sur le Web. Ils savent optimiser mieux que personne les ressources IT nécessaires et la qualité pour cela. Leur métier, c’est les tuyaux + des services associés (encoder, protéger, gérer, agréger, diffuser et rentabiliser des contenus numériques) et leurs clients sont des très gros et moins gros des médias. La société cartonne.
La mission de conseil d’Aelios Finance a été un plaisir. Les fondateurs d’Ipercast, Jean-David Fogiel et Jean-Michel Laveissière, sont géniaux et les VCs sélectionnés par la société le sont aussi. Plus d’information plus bas avec le communiqué officiel de la société.

Lire la suite

Gilles Babinet : « Aelios est certainement la meilleure société de leveurs de fonds »

20/03/2007 dans Capital Risque, Entreprendre, Levée de fonds | Commentaires (6)

Gilles a dit ça ici et je suis extrêmement touché. Je suis touché non pas car le compliment vient d’un entrepreneur exceptionnel, mais car il vient d’une personne très spéciale. Gilles est un type bien, un type super, quelqu’un qui aime les gens. Gilles est le type de personne qui montrera la même énorme courtoisie au CEO d’une Major ou à un clochard qui lui ferait la manche, il respecte les gens, c’est plus fort que lui, c’est beau.
Et nous, chez Aelios Finance, on aime aussi tout le monde ! Les « first time entrepreneurs » et les supers « serial entrepreneurs » comme lui, ou comme Patrick Robin (et d’autres news bientôt). Nos clients sont vraiment exceptionnels, nous avons de la chance.
À quand vous voulez les entrepreneurs.
PS : dans le Chat du JDN, ce n’était pas moi !

Mxp4 lève $6,5M, en avant la musique !

08/03/2007 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (8)

Voici un deal que j’ai adoré car il m’a rendu dingue, vraiment dingue. J’explique :

L’été dernier, Gilles Babinet (le fondateur de Musiwave puis Eyeka) me dit qu’avec des amis, il travaille sur une technologie qui va permettre d’écouter de la musique d’une nouvelle manière. Je n’y pige rien…
Quelques jours plus tard, un des fondateurs de la société, le grand, le fabuleux, l’unique Philippe Ulrich me fait une démo à partir d’une version alpha… Et là, je pète les plombs ! C’est trop fou. C’est énorme.
Je revois l’équipe, Philipe, Gilles ainsi que Sylvain Huet, le DG et fabuleux boss de la techno, et je leur dis : « Je retiens ma respiration tant que vous ne me dites pas que je vais avoir un rôle dans l’aventure » ! Je suis devenu tout rouge, et ils ont fini par dire oui ☺.
Par la suite, on s’est régalé à travailler sur la stratégie de la société et j’ai eu l’immense honneur d’être nommé administrateur de Mxp4 Interactive Music (le nom complet de la société). On attaque la levée de fonds au début de l’hiver et…. on a des terms-sheets au milieu de l’hiver soit quelques semaines après. Que du bonheur (en plus, nous n’avons sollicité que quelques fonds capables de faire des gros tours de seed, donc pas grand monde).

Ha oui, j’oubliais, Mxp4, c’est quoi ? Mxp4 est une technologie qui permet de créer et d’écouter de la musique interactive, non linéaire donc non prédictible. Si vous ne comprenez pas (ce qui est plutot normal), attendez quelques semaines, c’est énorme !

Merci à Philippe Ulrich, Sylvain Huet et Gilles Babinet, trois êtres humains exceptionnels et extraordinaires pour m’avoir permis de faire partie de l’aventure. Merci aux VCs qui sont rentrés à bord, Alain Roderman de Sofinnova Partners et Eric Huet de Ventech.

Le communiqué de presse (français et anglais) est plus bas. Vive la musique !

Lire la suite

24H00.fr lève 6 millions d’euros ! Aelios Finance a été le conseil de la société

05/02/2007 dans Capital Risque, Levée de fonds, Pubs pour mes amis | Commentaires (8)

24h00.fr est un fantastique site de ventes événementielles privées (au fait, pendant un moment, on peut s’inscrire avec le code « presse »). Le business des ventes privées, je le connais pas mal. J’ai suivi de près le fantastique succès de vente-privée.com qui annonce un chiffre d’affaires de 240M en 2006. Colossal, énorme, grandiose. Bravo à eux. Ils sont supers chez vente-privee.com.

Mais alors pourquoi prendre un client qui va dans ce secteur où l'on a un ultra-leader ?

Et bien car il y a un ultra-leader et… plus de 50 tous petits suiveurs qui font un chiffre d’affaires de quelques petits millions d’euros. Le rapport moyen est de 1 à 50. Bug. Pas de challenger, alors que le marché le permet. Il y a des centaines de marques, des milliards de surstocks, de quoi faire des dizaines et des dizaines de ventes chaque jour en Europe…. Il y a un bug.

Et un jour, je croise quelqu’un qui m’explique comment et pourquoi il va devenir un géant du secteur (là, je ne peux pas tout dire) et ce quelqu’un est Patrick Robin. Patrick Robin est un dinosaure de l’Internet (il déteste quand je dis ça) et un entrepreneur remarquable qui a créé plusieurs sociétés, des succès (Imaginet, Webmarchand, Regie Online…) et qui a autour de lui une fantastique équipe.

Voilà.

Quelques tous petits mois après (je crois qu’on a battu un record de vitesse dans l'industrie), la société a levé 6 millions d’euros dont 5 auprès de AGF Private Equity, représentée par Benoist Grossmann (AGF PE est le fonds VC qui aime le plus nos besoins primaires : ils ont Telemarket pour manger, Meetic pour tralala boom boom tutute, et maintenant 24h00 pour s’habiller classe et pas cher ;-).

Le communiqué de presse est plus bas. Bon shopping.

Lire la suite

Happy Holidays – par Blueprint Ventures

18/01/2007 dans Capital Risque | Commentaires (0)

Blueprint Ventures, un fonds de capital-risque de San Francisco, a le sens de l’humour et de l’auto-dérision. Voir leur carte de vœux.
Encore une fois, bonne année à tous ! Pour Aelios, ça va commencer fort ☺.

Capital-risque : faut-il passer par un leveur de fonds ?

15/11/2006 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (8)

Cet article du Journal du Net essaye de répondre à cette question avec cinq conseils pour peser le pour et le contre (surtout le pour ;-).

SplitGames lève 2M Euros, un deal Aelios

09/11/2006 dans Capital Risque, Games, Levée de fonds | Commentaires (0)

Voici copie du communiqué de presse de la société.

Première levée de fonds pour SplitGames

SplitGames, première communauté européenne d’échange de jeux vidéo, a finalisé un premier tour de financement de 2 millions d’euros mené par Crédit Agricole Private Equity.
Ces fonds permettront à SplitGames d’accélérer son développement, d’internationaliser sa plateforme d’échanges de jeux vidéo et d’élargir son offre de services « premium » à destination des joueurs de jeux vidéo.

Lancé début 2006, SplitGames propose aux joueurs de jeux vidéo de jouer plus en dépensant moins !!! SplitGames a déjà reçu le 1er juin 2006 deux prestigieux Clic d’or : le Grand Prix de l’Internet dans la catégorie « Vendre » ainsi que le « Prix Spécial du Public ».

Philippe Corrot, un des fondateurs, déclare : « Nous sommes ravis d’accueillir Crédit Agricole Private Equity à nos côtés. Nous avons été particulièrement séduits par le passé d’entrepreneur de Nicolas Gagnez qui représente pour nous le gage d’une collaboration fructueuse. Cet investissement nous conforte dans notre choix d’une approche verticale, payante et communautaire. Sur un marché fortement poussé par l’innovation, ces fonds vont nous permettre d’offrir toujours plus de services novateurs aux joueurs tout en accélérant notre développement en France et à l’international.
Nicolas Gagnez, Directeur d’investissements de Crédit Agricole Private Equity ajoute : « Simplicité, universalité et mise en relation, valeurs qui constituent l’ADN d’Internet, se retrouvent dans le service que propose SplitGames aux joueurs. La logique communautaire et la mécanique fluide de place de marché rendent un développement international très pertinent. Le travail déjà réalisé et la qualité de l’équipe des fondateurs constituée de Philippe Corrot, Adrien Nussenbaum et Michael Ziegler sont les garants des succès à venir. »

Levée de fonds de 9M d’euros pour Crossject et levée de fonds et 2M d’euros pour Wanimo

12/07/2006 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (0)

Pour terminer le premier semestre en beauté avec 12 deals, voici les deux dernières levées de fonds annonçables (une est toujours non communiquée) : Crossject et Wanimo.

Crossject a développé une technologie unique au monde d’injection de médicaments sans aiguille. Une révolution. Pour tout savoir sur l’opération, RDV ici.
Wanimo est une petite merveille dans le secteur du e-commerce. La société est leader sur un marché immense des animaux de compagnie. Si vous avez un chien, un chat, un rongeur, un oiseau… Il y a tout ce qu’il faut chez Wanimo. Plus d’info sur le deal ici.

Ceprodi lève 6,5 M d'euros

20/06/2006 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (0)

Aelios a été le conseil de la société of course, c'est mon camarade Patrick qui a piloté la levée de fonds. Ceprodi-Kot est notre première opération "food", la société est spécialisée dans la lutte contre le surpoids s et le diabète. Voici le communiqué :

Lire la suite

Levée de fonds de 4,5M d’Euros pour Total Immersion – Aelios Finance conseil de la société

12/05/2006 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (4)

Voilà un très beau deal software (il n’y a pas que l’Internet dans la vie). Total Immersion est un éditeur de logiciel de réalité augmentée. La techno de TI permet de mélanger en temps réel un flux vidéo (donc la vraie vie) avec des éléments 3D parfaitement intégrés. Les clients de Total Immersion sont des constructeurs automobiles (qui conduisent en vrai des voitures de demain), des spécialistes de la défense (pour faire joujou sur un champ de bataille réel, mais avec de faux missiles et des fausses cibles) et bien sûr l’industrie de l’entertainement (pour plus d’infos, lire cette note).
Les fondateurs de Total Immersion sont deux top guns, Bruno Uzzan, le CEO, et la personne à l’origine de la technologie est Valentin Lefevre qui a développé un produit unique au monde. Les VCs ? Ils sont Elaia Partners (Philippe Gire) qui rentre à bord, I-Source (Eric Harlé) qui renouvelle sa confiance et surtout Partech (Philippe Collombel), déjà présent mais qui fait plus que doubler sa participation dans la société, il est le principal investisseur du tour.
Merci Bruno, merci Valentin, merci Philipe(s) et Eric, j’ai adoré ce fantastique dossier. Je remercie aussi Julien Codorniou, qui a sectionné Total Immersion dans le programme IDEES de Microsoft et qui a été fantastique pour la société.
Pour plus d’info, voir ci-après les communiqués de presse de la société.

Lire la suite

Sur la conférence du Red Herring ces derniers jours

10/05/2006 dans Capital Risque | Commentaires (2)

Le Red Herring est probablement le magazine américain de référence sur l’innovation et le capital-risque (et il appartient à un français) . La conférence est à Paris cette semaine. Les conférenciers viennent du monde entier, les français sont très minoritaires.
Ce que je n’ai pas aimé : l’image de la France est au plus bas. Nous sommes le pays des grèves, des manifs, du conservatisme, de l’anti esprit business etc…
Ce que j’ai aimé : des plus en plus de VCs américains et européens viennent chasser en France car nos boîtes sont très belles et nos entrepreneurs sont très bons. Et c’est vrai !
Ce qui m’a fait bien rire : je déjeunais entre Martin Varsavsky (un top serial entrepreneur européen, un très très bon, qui vient de lever 18M$ avec des fonds avec des fonds mais aussi Skype et Google) et un américain de la Silicon Valley. L’américain lui demandait de venir le voir la « prochaine fois qu’il passait dans la Valley ». Martin lui a répondu qu’il avait déjà créé et revendu plusieurs boîtes Internet, mais qu’il n’a jamais mis les pieds dans la Valley.
Tout est possible !

RDV à Capital-IT à partir de mercredi

23/04/2006 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (4)

Aelios Finance est partenaire, comme l’année dernière, de Capital-IT. Venez nombreux.

Levée de fonds : premier tour de 1,5 ME pour AgendiZe - Aelios Finance conseil de la société

02/04/2006 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (8)

Je suis heureux de cette levée de fonds et fier d’avoir travaillé pour AgendiZe car il y a toutes les chances pour que des centaines de millions d’internautes dans le monde deviennent bientôt des utilisateurs d’AgendiZe, j’explique :
- AgendiZe permet aux sites type pages jaunes ou annonces de transférer le contact ou l’annonce (et plus) sur l’agenda PC/PDA/téléphone de l’internaute.
- Pour l’annonceur, AgendiZe permet de voir qui fait quoi avec le contact ou l’annonce (comme le permet les plateformes Google Adsense ou Yahoo! Search Marketing par exemple).
J’explique encore :
- Si vous allez rechercher, par exemple, un loueur de voitures sur des pages jaunes, ces dernières vous proposeront d’ajouter les cordonnées du loueur d’un simple clic sur votre PC/PDA/téléphone. Génial non ?! Finis les gribouillis quand on va chercher des coordonnées sur un site. Un exemple ici, des pages jaunes espagnoles.
- Et si vous êtes le loueur de voiture, votre nom va rester dans l’agenda de votre client et, en plus, vous allez avoir des statistiques d’utilisation du support d’annonces (énorme, surtout dans la grande majorité des pays où il y a des dizaines de pages jaunes ou sites d’annonces concurrents), le rêve des marketeurs.

AgendiZe a lancé son service il y a quelques mois et est déjà une société mondiale qui a déjà séduit plusieurs grands partenaires dont Yellow Pages Group au Canada, TrueLocal aux USA, Gotya en Autriche, Svaret en Suède, Editus au Luxembourg et QDQ Media en Espagne (tiens, pas encore de grand client en France…).

Bravo au fondateur d’AgendiZe, Alexandre Rambaud, pour sa vision, son talent, sa fantastique capacité d’exécution et pour m’avoir permis de participer à l’aventure. Bravo à Nicolas Vaillant de BNP Private Equity qui a porté le deal avec panache. Bravo aux investisseurs régionaux, Champagne Ardennes Croissance, IRPAC et Aube Investissements, qui ont joué magnifiquement leur rôle d’amorceur et qui ont suivi dans le tour de table. Bravo à l’équipe d’AgendiZe (Christophe, Cédric, Caroline…), bravo à Freddy Mini pour ses conseils (encore lui ;-).

Voir plus bas pour les communiqués de presse en anglais et français.
Vive AgendiZe ! Et toutes questions bienvenues.

Lire la suite

Capital-risque et pactes d’actionnaires : quand on veut faire simple, mais que l’on a oublié comment faire simple…

18/03/2006 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (8)

J’ai eu le droit à une réunion de rédaction de pacte d’actionnaires assez rigolote dernièrement. Le VC voulait émettre des actions de préférence simples, mais il avait oublié comment le rédiger car voilà bien longtemps, très longtemps, qu’il n’avait pas proposé ce type d’action…

PS : vos questions sur les types d’action de préférence bienvenues.

Eyeka, la nouvelle startup de Gilles Babinet, lève $5M

13/03/2006 dans Capital Risque, Entreprendre, Levée de fonds | Commentaires (4)

Pour ceux qui ne connaissent pas Gilles, voir cette note. Bravo à toi Franck (Franck est l’autre fondateur, un topgun), bravo à toi Gilles, je vous souhaite un avenir heureux et rempli de succès.
Pour plus d’info, lire ce communiqué de presse :

La start-up Eyeka dévoile un tour de table initial de 5 millions de Dollars

Lire la suite

Interview d'un partner d'un fonds VC historique dans le JDN

02/03/2006 dans Capital Risque | Commentaires (0)

Le VC est Philippe Collombel de Partech. Il est sympa le Collombel, très sympa. Je connais des entrepreneurs qui sont vraiment heureux de l’avoir à leur capital. L’interview est à lire ici.

Cytomics lève 10 millions d'euros – Aelios Finance conseil de la société

01/03/2006 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (2)

Encore une très belle levée de fonds. La levée Cytomics est notre quatrième deal depuis le début de l’année (un n’est pas encore annoncé).
Cytomics est une entreprise du secteur des biotechs et le maître d’oeuvre de cette levée de fonds a été mon camarade de jeu Alain Lostis. Pour plus d’info, voir ici.

Levée de fonds : vers un retour en masse des premiers tours en 2006

09/02/2006 dans Capital Risque, Entreprendre, Levée de fonds | Commentaires (10)

Bonne nouvelle pour les - récents - entrepreneurs; il y a de moins en moins de sociétés « matures » à refinancer, donc moins d'offre pour des seconds et surtout troisième ou quatrième tour. L’offre diminue, mais la demande est toujours là, même vraiment là : les VCs ont plein de sous ! La nature ayant horreur du vide, ces derniers regardent très (plus;-) volontiers les très jeunes sociétés. Je répète ce que je crie depuis le lancement de ce blog (en 2003), entreprenez !

Google Venture Partners ?

02/02/2006 dans Capital Risque | Commentaires (3)

Pas mal d’articles depuis quelques mois aux Etats-Unis sur l’existence probable d’un fonds venture monté par Google pour investir à côté (ou contre) des VCs. Le bruit de fond (le bruit de fond, pas mal non ?:-) a atteint l'Europe dernièrement, mais pas vraiment la France. A suivre.

Vous pouvez suivre en (vidéo presque) live l’introduction en bourse de l’entrepreneur le plus sympa de France

30/01/2006 dans Capital Risque, Entreprendre, Pubs pour mes amis | Commentaires (2)

L’entrepreneur est Nick Heys, of course, et sa société est Emailvision. Pourquoi le plus sympa de France ? Parce que je peux le dire ! Je le connais depuis 1983 et en 1983 ont avait 19 ans et l’on ne s’est pas quitté depuis. Parce qu’il a été mon roommate, à New York (après nos études, je bossais comme salarié, lui avait déjà monté sa première boîte), parce ce que j’ai été son témoin de mariage, parce qu’il est le parrain fantastique de mon fils ainé.
Il y a quelques mois, j’ai présenté Nick à Rodrigo et ce dernier m’a dit ensuite que Nick était un des (le ?) CEO les plus charismatiques qu’il avait rencontré. Rodrigo, je le confirme, et c’est pour cela qu’Emailvision est un énorme succès.
La suite est logique, Rodrigo, le Pierre Webchernia des stars de l’entreprenariat IT en France braque sa caméra sur Nick, et ça donne ça.
PS : Nick est 100% anglais, ne lui reprochez pas ses fautes de français, sa femme, une pure indigène parisienne du Jura, s’en charge tous les jours.

Tremplin Entreprises : un évènement à privilégier si vous êtes un tech-entrepreneur

23/01/2006 dans Capital Risque, Entreprendre, Levée de fonds | Commentaires (1)

Aelios Finance est partenaire de Tremplin Entreprises. Voici copie du communiqué d'appel à candidature destiné aux jeunes entreprises innovantes, venez nombreux :

***

La 8ème édition de Tremplin Entreprises, les 5 et 6 juillet 2006, au Sénat, permettra à trente lauréats de présenter leur entreprise innovante à la communauté des investisseurs en capital risque.

Appel à projets innovants

L’appel à projets est lancé : les entrepreneurs peuvent faire acte de candidature du 1er février au 31 mars 2006. Le dossier d’inscription (un business plan à compléter) est disponible en téléchargement sur le site www.tremplinentreprises.com

Lire la suite

Linagora, le spécialiste de l'open-source, lève 1,8 million d'euros

16/01/2006 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (4)

Un deal Aelios Finance opéré par Patrick Vignaud avec le support de Thibaut de Monclin. Extrait d’un article de Capital Finance (Les Echos) :

1er tour de 1,8 MEuro(s) pour Linagora

Dans le cadre d'un premier tour de table de 1,8 MEuro(s), Linagora accueille à son capital Cita Gestion (1,5 MEuro(s)), tandis que Chevrillon & Associés apporte le solde (0,3 MEuro(s)). En 2000, ce dernier avait déjà injecté 0,23 MEuro(s) en amorçage, à la sortie de l'incubateur de l'INT. Forte de 46 personnes, la société de services informatiques spécialisée dans les logiciels libres a généré, l'an dernier, un chiffre d'affaires de 3,3 MEuro(s) et un résultat à l'équilibre. Cette collecte permettra de mettre en oeuvre une ambitieuse politique de recrutements et de croissance externe. D'ici à la fin de l'année, la jeune pousse entend tripler de taille, pour servir notamment un contrat public de plusieurs dizaines de millions d'euros. Celui-ci devrait être annoncé dans les semaines à venir.

***

Web 2.0 : les fonds de capital-risque doivent-ils apprendre à investir de plus petites sommes ?

13/01/2006 dans Capital Risque | Commentaires (22)

Le problème des fonds de capital-risque est qu’ils ne savent pas (peuvent pas), pour la grande majorité, investir moins d’1ME dans un tour et, le problème des projets Web 2.0 est qu’ils ne nécessitent en général pas beaucoup de capitaux (pour commencer et même souvent pour grandir). Mais, attention, le retour des projets Web 2.0 peut être fantastique et très rapide (voir les sorties de MySpace, Flicker…).
Je pense que des fonds français devraient essayer de se donner les moyens d’investir des petits montants (par exemple 400KE) sur un tour, tout seul, et se donner les moyens de gérer plus de lignes (probablement en s’impliquant un peu moins…Houla, je viens de dire une betise !). Pour faire court, je pense que l’on passe mécaniquement (mes associés et moi inclus) à côté de pas mal de beaux projets et c’est dommage.

Alternext fait de la concurrence aux fonds de capital-risque

06/01/2006 dans Capital Risque, Entreprendre, Levée de fonds | Commentaires (5)

Et c’est une bonne nouvelle pour les jeunes sociétés. En effet, jusqu’à présent, lorsqu’un fonds avait le choix entre financer une très jeune société ou une société plutôt mature et à l’équilibre, son choix se tournait (trop) souvent sur la dernière car moins risqué (mais moins rémunérateur). Aujourd’hui, Alternext valorise bien les sociétés IT matures et les VCs voient alors ces dossiers matures leur échapper et au résultat, ils se concentrent à nouveau sur des jeunes sociétés.
Bonne nouvelle pour les entrepreneurs alors. Entreprenez !

Companeo lève 1,25 M€

30/11/2005 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (5)

Aelios Finance est le conseil de la société of course et c’est Patrick Vignaud qui a piloté le deal chez nous.
Companeo a vraiment un beau modèle, c’est un apporteur de leads qualifiés pour des fournisseurs qui ont enfin la possibilité de travailler avec des PME/TPE. La société va faire pas loin de 4M€ de chiffre d’affaires cette année (c’est public) et ouvre des opérations en Belgique et Grande-Bretagne, le reste du monde suivra sûrement… Enfin, le fondateur de la société, Laurent Hortwitz, est un top gun avec qui nous avons passé de fantastiques moments (Laurent, si tu passes par ici, je te confirme que nous sommes pressés de faire le prochain tour ;-).

Voir le communiqué de presse plus bas et, si vous êtes dans une PME comme nous, je vous conseille d’utiliser Companeo pour vos achats.

Lire la suite

Encore une belle levée de fonds pour Aelios - et un client prix Nobel !

27/11/2005 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (1)

Biospace Instuments lève 7,5 ME

Message (récurrent) à tous les entrepreneurs en herbes : foncez ! Montez-là votre boîte ! Je dis cela car mes associés et moi en avons créé une, il y a à tout juste un peu plus d’un an, et ça marche, la période est bonne :
- En quelques mois nous devenons ultra-leader dans notre secteur.
- Nous comptons parmi nos clients des top-top-entrepreneurs et nous sommes déjà dans le radar des top-grands-groupes (on a par exemple été la banque d’affaires de Auchan pour leur première acquisition dans l’Internet).
- Voilà maintenant que nous levons des capitaux pour un prix Nobel !

Pour résumer notre dernier closing, un de mes associés, Alain Lostis, vient de boucler une très belle levée de fonds pour Biospace dont le fondateur d’origine est l’honorable et charismatique George Charpak, Prix Nobel de physique 1992. Voir le communiqué de presse plus bas.
Heu, soyons clair. Venez tous nous voir, nous ne sommes pas seulement à la recherche d’entrepreneurs prix Nobel ! Alors à bientôt j’espère mesdames et messieurs les entrepreneurs.

Lire la suite

630 000 emplois créés en Europe de 2000 à 2004 grâce au capital-risque

24/11/2005 dans Capital Risque | Commentaires (2)

Voir cet article du monde". Je suis heureux de travailler dans une industrie qui crée de la valeur et des emplois. Vive les entrepreneurs, vive le venture.

Tech Tour, je suis plutôt fier pour Aelios Finance

20/11/2005 dans Capital Risque | Commentaires (2)

Parmi tous les évènements/conférences qui traitent du capital-risque en Europe, le Tech Tour est probablement celui qui est le plus haut de gamme, le plus qualitatif. Le principe est génial : un panel composé de nombreux excellents spécialistes de l’industrie doivent sélectionner les 25 plus belles sociétés de leur pays (le Tech Tour se promène de pays en pays européens). Ensuite, les sociétés sont présentées à des dizaines de grands VCs du monde entier sur trois jours à Paris, Marseille et Grenoble.

La semaine dernière, le Tech Tour a eu lieu en France après un sévère processus de sélection qui a permis d’élire « 25 of France's most promising technology companies ». Et bien, parmi les sociétés sélectionnées, quatre sont ou ont été mes clients et elles ont été sélectionnées haut la main. Pas mal non ? Ça donne une part de marché de 16% alors que moins de 20% des deals sont intermédiés.
Pourquoi cette colossale part de marché ? La réponse est expérience et travail. Les associés d’Aelios ont 100 deals sur le compteur, un record, et nous passons un temps fou à étudier des secteurs pour sélectionner, à la fin, les bonnes équipes/bons dossiers des bons secteurs. Voilà, c’était ma propagande du dimanche soir ☺.

Un VC fortuné prend plus de risques ?

09/11/2005 dans Capital Risque | Commentaires (9)

Morceau choisi d’une conversation avec un grand VC parisien lors d’un déjeuner :

- (Le VC) Pascal, combien de VC en France sont millionnaires suite à leurs investissements ?
- (Moi) Très peu, mais c’est normal, l’industrie est assez jeune.
- (Le VC) Voilà pourquoi on prend moins de risques en France. Il y a plein de VCs multimillionnaires aux USA. Quand un Tim Draper regarde un deal (NDLR : Draper est un grand VC historique américain) , il ne risque rien car il est immensément riche. Il peut vivre comme un nabab jusqu’à la fin de ces jours quelque soient ses décisions d’investissement. Il peut prendre des risques. (NDLR2 : il a fait Skype, 137 fois sa mise…).

Madames et Messieurs les VCs français, vous avez le message : continuez à faire des cartons, des beaux deals, devenez fortunés, et puis prenez encore plus de risque et vous deviendrez encore plus fortunés tout en faisant le bonheur de pleins d’entrepreneurs.
Vive le capital-risque !

Un VC vu par un entrepreneur : le VC s’appelle Eric Huet, l’entrepreneur est Gilles Babinet

02/11/2005 dans Capital Risque | Commentaires (1)

Je fais cette note non pas pour parler de Gilles Babinet que tout le monde ou presque connaît maintenant, mais pour parler d’un VC exceptionnel mais trop discret : Eric Huet de Ventech. Gilles et Eric sont les deux acteurs principaux de l’aventure Musiwave.
Comme d’habitude, je vous invite à visiter le blog de Rodrigo où vous pouvez voir une interview video d’Eric et surtout un commentaire de Gilles. Il faut lire ce commentaire.
Tiens, tout ça me rappelle que la baseline d’Aelios Finance est Affectio Societatis.

ETRE

13/10/2005 dans Capital Risque | Commentaires (2)

Comme chaque année depuis 6 ans, RDV à ETRE à partir de samedi. ETRE est une fantastique conférence sur la technologie et le capital-risque. L’année dernière je crois que j’étais le seul blogeur de France (et un des commentaires d'une de mes notes annoncait le projet du Kelbook). Cette année, il y aura de la competition sérieuse !

PS : achetez le Kelbook, une superbe histoire.

Levée de fonds : pourquoi les VCs ne peuvent pas investir des petits montants ?

05/10/2005 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (13)

Voilà une question qui tombe souvent de la part d’entrepreneurs. Attention, quand on dit petits montants, on parle de centaines de milliers d’euros, quand même. Alors pourquoi un VC ne sait pas investir quelques centaines de milliers d’euros dans une société innovante ? Pourquoi il cherche à investir directement 1 ou plusieurs millions d'euros ? Réponse : car il ne peut mécaniquement pas faire autrement. J’explique :

- Un VC gère en moyenne des fonds de €100M pour une équipe de trois ou quatre associés.
- La durée de vie de la période d’investissement du fonds va être de 4 à 5 ans.
- Un associé d’un fonds étudie sérieusement chaque année 5 dossiers et va faire entre 1 et 2 investissements dans une année.

Total : le fonds va pouvoir faire environ 20 investissements sur la période d’investissement.
Vous avez compris. €100M à investir sur 20 sociétés, soit €5M par société (en plusieurs tours de table). Impossible d’investir quelques centaines de milliers d’euros sur un deal ou le contrat avec les souscripteurs du fonds ne pourra être respecté.

Entrepreneurs : lorsque vous approchez un fonds de capital-risque, étudiez leurs deals passés (où plutot appelez un leveur de fonds) où vous risquez de perdre votre temps si le montant recherché ne correspond pas à la taille du fonds. Heu… C’est clair ?

Levée de fonds : l’amorçage reste un problème en France

27/09/2005 dans Business Angels, Capital Risque, Entreprendre, Levée de fonds | Commentaires (16)

Quand je parle d’amorçage, je ne parle pas de sociétés qui n’ont pour actif qu’un business plan, je parle aussi de sociétés qui ont un vrai beau produit et qui commencent à vendre, mais dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas quelques dizaines ou petites centaines de milliers d’euros. Ces sociétés ne sont pas gâtées en France…

Les business angels sont inexistants, ou presque.
Un business angel possède en général une fortune supérieure à 10M€ et, en France, dès qu’une fortune dépasse les 10M€, il est conseillé d’aller se réfugier en Suisse, en Belgique, en Grande-Bretagne ou ailleurs. La France est le seul pays où l’on peut payer plus d’impôts que de revenus… Débile. Au lieu d’avoir trente mille business angels, nous en avons deux mille… Ça m’énerve !
À ce sujet : il paraîtrait qu’une partie de la famille Mitterrand serait en Belgique…

Les FCPI, dont la mission étaient à l’origine de financer les très jeunes pousses, ne le font pas (ou très rarement). Je ne leur jette pas la pierre, au contraire, je les comprends. Du fait de leurs contraintes (dont la durée de vie d’un fonds FCPI), ils ne peuvent pas sereinement investir dans une société dont le but est de faire une sortie longue (plus de 5 ans). Je pense alors que l’on peut dire que 90% des sociétés financées par des FCPI font plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires lors de leur tour de table. On est très très loin de l’amorçage…

Les FCPR, souvent des fonds historiques, font quelquefois de l’amorçage mais pas assez car ils ne sont pas assez nombreux. Il faut faire encore plus.

Je suis leveur de fonds et je veux continuer à faire de l’amorçage. Lorsque je sélectionne un dossier d’amorçage, je sais que je vais travailler comme un fou pendant presque un an et ne presque rien gagner au final car c’est dur, c’est long, pour une toute petite commission de succès qui ne couvre pas les frais. En fait, je deviens alors là une sorte de business angel...
Je continu cependant à faire de l’amorçage car j’y crois (mon dernier dossier était Newscreens), aussi, je suis fier de dire qu’Aelios Finance est probablement le seul leveur de fonds en France qui aime l’amorçage et qui l’aimera toujours.

Voilà, je voulais le dire même si cela ne fait pas avancer le schmilblick.

Aux business angels : J’espère que l’on va vous permettre de revenir en France un jour !
Aux FCPI : j’espère que l’on vous donnera les libertés de faire de l’amorçage !
Aux FCPR : vous n’avez aucune concurrence sur l’amorçage, profitez-en !

AllMusicBox lève trois millions d’euros

14/09/2005 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (1)

La levée de fonds a eu lieu en juillet, mais le communiqué est tout récent. Pour en savoir plus sur cette levée de fonds le plus simple est de passer par Google car la presse en a beaucoup parlé.
AllMusicBox aime la musique et les bloggers. AllMusicBox a été le premier site de contenu digital à avoir une stratégie blog en France, je crois.
Pour tester le site, vous pouvez le faire à partir de ce blog, voir sur la colonne de droite.
Merci à mes associés Jacques-Henry Piot et Eric Félix-Faure pour leur grand soutien sur cette levée.

Skype ! Quatre quoi ?

12/09/2005 dans Capital Risque, Entreprendre, Levée de fonds | Commentaires (8)

Quatre milliards de dollars…

Je suis en retard sur plein de notes que je voulais poster dernièrement, mais le temps manque (Aelios a un an, déjà, et en plus de nos missions, nous travaillons dur sur notre stratégie, comme toutes les startups). Je comptais par exemple faire une note sur la levée de fonds d’AllMusicBox, une merveilleuse société Internet car la levée de fonds est enfin officielle depuis une semaine (en fait conclue en juillet). Je voulais parler des levées de fonds des VCs (car ils lèvent eux aussi) et surtout encore dire aux entrepreneurs en herbes qu’il faut se lancer. La preuve : en Europe on peut créer en deux ans une entreprise qui vaut 4 milliards de dollars !

… Quatre milliards de dollars. C’est globalement prix que va payer eBay pour acquérir Skype, une startup européenne. Ceux qui suivent ce blog connaissent Skype, j’ai fait l’apologie de cette société dès la sortie de son logiciel il y a un an (Skype a deux ans seulement). J’ai eu la chance de rencontrer son fondateur juste après, Niklas Zeenström. J’ai dit, il y a quelques mois, que Skype valait une somme à neuf chiffres et ce n’était pas évident pour une société qui avait fait moins de 10M€ de chiffre d’affaires en 2004… (Mais 200M€ déjà prévue en 2006).
Pour tout comprendre et pour aller vite, je vous propose de passer par le blog de Pierre Chappaz, qui connaît tout de cette histoire (il a fait partie des gens qui ont cherché à acheter Skype quand il a pris - brièvement - la direction de Yahoo Europe). Voir aussi le site corporate d'eBay, car leur stratégie est finalement assez simple (Skype payé par Paypal, Skype en click to talk...).
Au fait, les investisseurs de Skype sont des Européens, le fonds Index Venture, et des américains, le fonds Draper Juvertson. Ce dernier a été créé par une star du capital-risque américain, Tim Draper (et comment on dit Draper en français déjà ? ;-)
Message à ceux qui veullent entreprendre : allez-y !

Pour une levée de fonds, faut-il être un entrepreneur avec un beau diplôme ? La réponse est non, on s’en fiche !

03/09/2005 dans Capital Risque, Entreprendre, Levée de fonds | Commentaires (15)

Je me demande pourquoi je n’ai pas parlé de ce sujet avant. Peut-être parce qu’il est totalement évident dans notre industrie, le capital-risque. Faut-il être diplômé d’une grande école pour pouvoir prétendre lever des fonds pour son entreprise ? Non ! On s’en fout ! J’ajoute : royalement !
Aucune école ne vous apprend vraiment à devenir entrepreneur, au contraire même, l’école (à la française) nous apprend plutôt à être rationnel, cartésien, prudent. Et quand on est cartésien, on ne va pas faire concurrence à France Telecom (comme Skype) ou à Alcatel et Thomson (comme Inventel ou Lea) ou à la Française des Jeux (Newscreens) ou à Yahoo (comme Kelkoo), à France Telecom encore une fois (comme Free), à la Fnac et Darty (comme Rueducommerce ou Pixamia etc…) ou à EDF (Poweo et Direct Energy). Au contraire, quand on est rationnel et cartésien, on choisit préférablement d’être salarié d’un grand groupe bien installé et leader (j’imagine que les statistiques des grandes écoles françaises le montrent bien, à 95%...).
Pour devenir entrepreneur, il faut alors être plutôt irrationnel (au sens positif) et le contraire de cartésien et là, le diplôme ne rentre plus en compte. La fibre d’entrepreneur vient de nulle part et partout. Les fondateurs de sociétés financées pas le capital-risque n’ont pas tous le Bac. Certains ont un BTS et d’autres ont raté leur Deug. Beaucoup viennent d’écoles de commerce ou d’ingénieurs de seconds rangs, et certains, une minorité comme dans la vraie vie, sont diplômés de grandes écoles. En résumé, le diplôme (ou le non-diplôme) n’est pas un critère, vraiment pas. Etonnés ?

Joie du leveur

28/07/2005 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (4)

Hier soir, mes associés et moi avons reçu un mail touchant d’un de nos clients dont l’objet est « Merci et Bravo ». Dans le corps du mail, il nous remercie et félicite pour le travail accompli en détaillant tout ce que l’on a fait pour lui étape par étape. Il conclut par « Du beau boulot ». Le client est heureux car un closing est proche (une term-sheet a été signée). Nous sommes heureux aussi chez Aelios car on fait tout pour faire du bon boulot, alors quand on reçoit ce type de mail, on est naturellement comblé.

Monsieur le client, si tu passes par ici, je te dis trois choses :
- Merci ! Nous sommes touchés !
- Tant que le closing n’a pas eu lieu, l’essentiel reste à faire. On garde la pression !
- Ne laisse pas de note ici pour le moment, ne te dévoile pas tant que le closing n’a pas eu lieu ! Après par contre, bienvenu !

Donc à suivre…

Je profite de cette note pour souhaiter de très bonnes vacances à tous ceux qui partent et RDV à la rentrée (la rentrée, une expression 100% française… ;-).

Ma Photo

février 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28