Petit-déjeuner (de bloggers) avec le Maire-adjoint de Boulogne

Thierry Solere, Maire-adjoint de Boulogne et blogger, voulait me rencontrer en qualité de blogger du village, c’est chose faîte depuis ce matin. Nous avons parlé de notre ville, de tennis (il s’occupe des sports à la mairie), de politique (un peu), de blog et d’entreprenariat (beaucoup). Thierry Solere, un ancien de l’ESCP qui vient du secteur privé, aime les PME et les entrepreneurs. Si vous comptez entreprendre sur Boulogne, passez par son blog et posez-lui vos questions.

mai 18, 2005 dans Boulogne Nord | Lien Permanent | Commentaires (1) | TrackBack

Le musée Pinault fuit l’administration française

Et fuit Boulogne.
Un article de Libération ici.

L’administration française n’a eu aucun respect pour François Pinault et son projet de musée, il leur rend la pareille. Il est libre. Une des plus belle collection d’art contemporain qui devait avoir son musée à Boulogne-Billancourt, en France, ira s’installer à Venise, en Italie, là où les procédures administratives sont très probablement moins chiantes (pardon pour ce mot).
Je comprends François Pinault, qui a 69 ans, qui devait se dire que, à ce rythme, il allait inaugurer le musée dans son cercueil.

mai 10, 2005 dans Boulogne Nord, France | Lien Permanent | Commentaires (14) | TrackBack

Pub pour le Cirque du Soleil

C’était la première du Cirque du Soleil ce vendredi soir à Boulogne (Boulogne Sud, pas Nord, pour ceux qui suivent). J’ai trouvé le spectacle fantastique, beau et génialement innovant. Mon message à ceux qui aiment l’innovation, aux geeks, aux entrepreneurs, aux ventures, à tous : spectacle à voir vraiment, le Cirque du Soleil est le cirque version 2.0.. Que du bonheur.

Derrière un succès, il y a toujours un entrepreneur. Le fondateur du Cirque du Soleil s’appelle Guy Laliberté, il est québecois, sa bio ici.

avril 9, 2005 dans Boulogne Nord | Lien Permanent | Commentaires (11) | TrackBack

Qui a des ampoules qui claquent trop souvent ?

Je change un nombre énorme d’ampoules chez moi, toutes les semaines alors que j’habite un appartement du style post Canard Enchaîné : vous savez : 80M2 + 20M2 par enfants. Les ampoules claquent sous mes yeux, j’ai un budget annuel ampoules démentiel et je ne comprends pas ; quand j’étais enfant, une ampoule durait des années.
Qui sont les coupables ? les fabricants d’ampoules ou l’EDF qui nous sert plus de 240 volts ? Peut-être ce dernier car même mon décodeur Noos a grillé dernièrement. Help !

avril 4, 2005 dans Boulogne Nord | Lien Permanent | Commentaires (16) | TrackBack

Boulogne Nord en Bourgogne, et sur la France

Week-end de Pentecôte en Bourgogne : dix-neuf personnes dans une même maison, toutes de Boulogne Nord. On se déplace en meutes dans le quartier. Quatre couples et onze enfants. Sur les quatre familles, on va dire qu’il y avait la famille journaliste économique, la famille financier-marchés dérivés, la famille télévision et la mienne, la famille venture. La région était celle de Semur-en-auxois, superbe. Le village de Semur, un grand village médiéval, est tout simplement exceptionnel.

Quelques morceaux choisis, sur trois jours :

Famille financier-marchés dérivés : « j’étais à Londres le mois dernier. Le chauffeur de taxi qui me ramenait de la gare me disait que la France c’était super, pas cher, qu’il venait d’y acheter une maison secondaire…. »
Ouais, on ne parle plus du même PIB par habitant. Je me souviens qu’en 1980, on était devant les anglais. Maintenant, on est un pays moyen, loin d'eux, un pays pas cher pour les chauffeurs de taxis anglais en tout cas...

Famille télévision, on parlait vins : « il reste une appellation abordable (nan, je ne dirai pas laquelle), abordable car elle n’a pas été trop repérée par les anglais et les américains pour qui un vin est bon marché quand il est déjà cher pour nous ».
Ça continue…

Famille journaliste économique : « le patron d’une banque américaine basée à outre-Manche expliquait qu’il adorait la main-d’oeuvre française (pour travailler ailleurs qu’en France bien sûr) car les français ont de bons diplômes, ils travaillent bien et, surtout, ils ne sont pas chers. »
Tiens, ça me rappelle ce que l’on disait chez nous des portugais il y a vingt-cinq ans.

Du côté de la famille venture, pas de morceau choisi. Par contre, malgré un bras blessé , j’ai tenté de jouer au ping-pong avec les enfants et cela n’a rien arrangé, au contraire. Mes camarades m’ont dit que j’étais passé du tennis elbow au ping-pong elbow. Décidément, rien ne va vers le haut dans ce pays.

mai 31, 2004 dans Boulogne Nord, France | Lien Permanent | Commentaires (5) | TrackBack

Vous toothez vous ?

Article de Reuters sur le "toothing" :

LONDRES (Reuters) - Les longs trajets en train ou en métro entre son domicile et son lieu de travail dans les grandes agglomérations européennes pourraient bien devenir le dernier salon à la mode pour faire des rencontres impromptues grâce aux derniers développements - et à leurs failles - de la téléphonie mobile.

La pratique du "toothing", terme dérivé de la technologie Bluetooth de transmission de données sans fil à courte distance, semble en plein boom en Grande-Bretagne, particulièrement autour de Londres, où de parfaits inconnu(e)s entrent en contact dans les trains, les bus, les bars ou les magasins par des messages envoyés gratuitement sur leur téléphone portable.

Des utilisateurs de téléphones Bluetooth ont tout simplement découvert qu'ils pouvaient envoyer des messages textuels de façon anonyme et gratuite vers d'autres téléphones présents dans la zone de couverture de leur portable, habituellement de l'ordre de quelques dizaines de mètres, grâce à une faille de sécurité baptisée "bluejacking", une contraction des termes "Bluetooth" et "hijacking" (détournement).

Un jeune homme d'une vingtaine d'années, prénommé Jon et plus connu sous le pseudonyme de "Toothy Toothing", a créé un site web présentant cette activité, ses origines et ses usages, avec un "Beginner's Guide To Toothing" (guide du débutant).

Il y raconte comment il a été contacté un jour alors qu'il se rendait à son travail par une jeune femme inconnue. Après quelques jours de dialogue, elle lui a proposé une rencontre à but purement sexuel dans les toilettes d'une gare.

"PERSONNE POUR TOOTHER DANS CES TRAINS?"

Jon explique que les "tootheurs" potentiels envoent au hasard un message de salut, habituellement "Toothing?".

"Si l'autre partie est intéressée, des messages sont échangés jusqu'à ce qu'un endroit adapté soit trouvé, en général des toilettes publiques, bien qu'il existe des récits sur des lieux plus inhabituels, comme des wagons déserts ou des locaux de maintenance", précise-t-il sur son site (http://toothing.proboards28.com).

Le forum de discussion du site affiche une activité certaine.

"Personne pour "toother' dans ces trains ?", interroge un utilisateur à propos des lignes entre Cambridge et Londres, qui recueille des réponses positives de la part d'utilisateurs présentés sous leur pseudonyme de "Dannyboy" et "Zeke".

"Je serai demain entre 9h45 et 10h00 à la gare principale de London Bridge, si quelqu'un est intéressé", annonce "Boi".

Si certains racontent leurs bonnes fortunes, d'autres restent dépités.

"J'ai essayé de "toother' à Tooting (une ville du sud de Londres) hier soir... Pas un seul appareil à contacter", raconte "Snowdog".

La pratique du toothing serait en plein essor, selon Dario Betti, du cabinet britannique de consultants Ovum.

"L'élément de l'inconnu, le fait que vous vous entriez en contact avec quelqu'un autour de vous que vous ne connaissez pas, est un facteur de nouveauté qui l'aide à démarrer", a-t-il expliqué, ajoutant que la gratuité du service aidait également à son succès.

Je vais essayer de toother à Boulogne Nord.

avril 19, 2004 dans Boulogne Nord, Humour | Lien Permanent | Commentaires (11) | TrackBack

Networking à Boulogne Nord

Je viens de créer une nouvelle catégorie à ce Weblog, Boulogne Nord (la partie Nord de Boulogne-Billancourt). Pourquoi ? Boulogne Nord est mon quartier - j'y habite et j'y travaille partiellement - et Boulogne Nord est souvent le centre ou l'origine d'évènements relatés sur ce blog.

Quelques exemples :

C'est à Boulogne Nord qu'un autre habitant du quartier, Nick Heys, m'a parlé de l'Internet. C'était en 1995. Depuis il a créé Emailvision et j'ai créé ma société qui est spécialisée dans les levées de capitaux pour les start-up innovantes.

Plus tard, c'est le même Nick Heys qui m'a présenté les fondateurs de Boonty et Loïc Le Meur, et Loïc m'a initié au blog.

C'est à Boulogne Nord, plus précisément au Club de Tennis municipal du quartier, le TCBB Longchamp, que j'ai rencontré ceux qui allaient devenir de très bons amis, les Baldelli, et avec qui nous avons eu la bonne idée d'aller passer des vacances à Charm el Cheikh...

C'est à Boulogne Nord, par l'intermédiaire de mes enfants, scolarisés dans le quartier, que j'ai rencontré Marc Chamorel, le fondateur d'un groupe de presse économique R&T. Et Marc m'a présenté à une de ses relations qui est devenue un de mes clients.

C'est aussi au club de tennis de Boulogne Nord que j'ai rencontré pour la première fois un entrepreneur spécialisé dans le RFID. Le sujet m'a passionné, Je travaille depuis sur un dossier RFID avec un autre client.

A Boulogne Nord, je parle technologie et Internet avec mes voisins. Je peux citer Nicolas qui est un ancien d'Atlas Venture et un entrepreneur, Isabelle de Soamaï, son mari Christophe qui est un ancien d'Adobe et d'Opteway, Yann de Merrill Lynch, Thibaut qui est l'ancien fondateur de Maiaah!, Xavier un serial entrepreneur qui est le fondateur de Citato etc.

Si vous habitez ou travaillez à Boulogne Nord, et si vous aimez l'entreprise, networkons !

avril 6, 2004 dans Boulogne Nord | Lien Permanent | Commentaires (24) | TrackBack

Message personnel à l’attention de Ginette

Qui est Ginette ?

Ginette est l’épouse de Jean-Paul.

Jean-Paul ne s’appelle pas Jean-Paul, il porte un nom anglais car il est anglais.
Jean-Paul appelle sa femme Ginette car il trouve ce nom rigolo (en anglais, Ginette ça sonne super !).

Ginette ne s’appelle pas Ginette, son vrai prénom est un prénom composé, donc presque aussi joli que Ginette ;-).

J’ai déjeuné avec Jean-Paul et Ginette aujourd’hui. Jean-Paul m’a dit que Ginette lisait mon blog. Ginette me l’a confirmé, mais elle m’a dit qu’elle n’osait pas faire de commentaire sur mon blog pour rester anonyme.

Alors Ginette, comme ton prénom n’est pas Ginette, j’attends tes commentaires signés Ginette.

mars 28, 2004 dans Boulogne Nord | Lien Permanent | Commentaires (2)