Levée de fonds et business plans : les VCs ont la pêche, ils font des crash tests à l’envers

22/02/2011 dans Levée de fonds | Commentaires (1)

Ces dernières années, beaucoup de VCs avaient l’habitude de prendre les business plans des entrepreneurs et de tout diviser par deux pour voir ce que ça donnait. Ils appelaient ça le crash test. Parallèlement à ça, les entrepreneurs ont pris l’habitude de montrer moins d’ambition dans leur business plan, la mode était au business plan conservateur car un entrepreneur qui disait qu’il allait faire une boite qui monte à 100m était vite mis la catégorie charlot. Mais voilà…

Depuis quelques mois, les VCs ont la grosse pêche, en particulier les anglo-saxons. Ils veulent des business plans super agressifs, ils veulent des boites qui montent à 100m. On a le droit à des crash-tests à l’envers ces jours ci, le VCs prend le business plan et multiplie tout par deux et plus. Sympa non ?

En fait, les VCs voient bien que beaucoup des sociétés qu’ils ont en portefeuille surperforment – font d’énormes cartons - car les entrepreneurs, ils sont trop forts.

 

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83421377253ef0147e2bf4f92970b

Listed below are links to weblogs that reference Levée de fonds et business plans : les VCs ont la pêche, ils font des crash tests à l’envers:

Commentaires

C'est une manière de voir les choses. Un autre point de vue, plus proche du mien, est celui décrit par Joel Spolsky dans son fameux artilce : "Good Software Takes Ten Years".

http://www.joelonsoftware.com/articles/fog0000000017.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31