Levée de fonds : le produit doit-il être parfait pour lever ? C’est non

04/03/2008 dans Entreprendre, Levée de fonds | Commentaires (6)

Il ne se passe pas une semaine sans que je rencontre un entrepreneur qui m’explique qu’il doit lever des fonds avant la sortie de la version 1 de son produit (un site, une plateforme, un soft…) pour investir dedans et « le rendre parfait ». Logique non ? Et bien non, pas forcément - pour ne pas dire pas du tout. J’explique.
Explication par le prix : quand les coûts de dev d’un produit ok à 80% est de 100, ces coûts passent à 500 pour le rendre parfait à 95% et 1000 pour le rendre parfait à 100% (et c’est pour cela, je crois, que je ne connais pas de produit parfait de chez parfait).
Explication par un exemple, le leader Microsoft : si Microsoft avait attendu que leurs Windows (toutes les versions jusqu’à Vista) ou Office (idem) soient parfaits avant de les sortir, et bien Microsoft serait une micro boîte chic avec des logiciels à $9,000 le CD connus de quelques puristes, ou une boîte morte, et personne n’aurait entendu parler d’une banlieue nommé Redmond.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83421377253ef00e55094603d8833

Listed below are links to weblogs that reference Levée de fonds : le produit doit-il être parfait pour lever ? C’est non:

Commentaires

Tiens, ça me fait penser à la maxime: "Le mieux est l'ennemi du bien"... :-)

Oui François, c'est exactement ça.

Bonjour Pascal,
oui "le mieux est l'ennemi du bien" et la perfection est un concept à géométrie variable... En ce qui nous concerne nous avons préféré faire notre site www.Chez-les-filles.com sans Business Plan, sans salaires, sans locaux et sans pub. Nous améliorons le "produit" jour après jour et après une année de développement et huit mois de présence sur la toile le succès est au rendez-vous. Un coucou amical à l'ami Babinet si vous avez l'occasion de le croiser...

oui surtout que si on a une bonne idée de ce qu'on veut faire dès l'origine, c'est aussi le marché qui va demander certaines choses, et il faudra s'y adapter...il est donc impossible de savoir ce qu'est la perfection dès le début!

Pour notre part, nous avons beaucoup donné dans le développement de "la ou les fonctionnalité(s) qui nécessite 6 mois de développement mais qui devra nous ouvrir le marché du siècle" sans jamais atteindre le Graal. Nous sommes revenu à des planning des développements à ultra court terme (15 à 30 jours) qui garantissent des évolutions aux clients et aux prospects. Le produit n'est pas parfait mais il colle à des réalités sans cesse rééxaminées.

C'est exactement le même principe pour l'Open Source "release early, release often" !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31