Acquisitions dans l’Internet : bientôt le tour des groupes médias français ?

18/06/2006 dans M&A | Commentaires (11)

Sûrement, car voilà déjà pas mal d’années que trop de groupes médias regardent le train passer. Aux USA, le bal a été lancé il y a pas mal d’années et dernièrement, les groupes médias les plus agressifs ont été Newscorp (qui a acheté, entre autres, IGN pour $650M puis Myspace pour $580M) et Viacom (dont l’acquisition de X-Fire pour plus de $100M).
L’Allemagne se réveille, en force. Le groupe qui va montrer l’exemple est Burda qui annonce un budget de 500M€ dédié à des acquisitions dans le online. 500M€, c’est grand, cette somme doit représenter la moitié de la capitalisation boursière des Internet cotées sur Altenext (je ne compte pas Meetic, qui est sur Eurolist).
En France ? ça commence à bougeotter (çà s'écrit comme ça ?). Des groupes, TV et presse, font du shopping avec des paniers à provision, pas des mega-caddys, donc rien de comparable à ce qui se passe aux USA ou en Allemagne. C'est étonnant car quand on voit ça, ou ça, on se demande ce qu’ils attendent car sur le net, la ménagère de moins de 50 ans ne leur appartient pas, ni le jeune, ni le CSP+... Il y a du boulot pour rattraper le temps perdu, ça va chauffer, bientôt normalement, ou ces grands groupes risquent de perdre leur places de grands. A suivre.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83421377253ef00d8349948c453ef

Listed below are links to weblogs that reference Acquisitions dans l’Internet : bientôt le tour des groupes médias français ?:

Commentaires

C'était un appel du 18 juin... ;-)

:))

Bonjour mon général !

D'accord avec toi! (et pas pressé pour ma part qu'ils se reveillent ;) )

Salut Nenad.
Moi si, j'ai plein d'idées :-)

Ce qu'il me tarde de voir, c'est ce que Dailymotion et Youtube vont faire pour devenir rentables... C'est super bien de créer de l'audience pour être vendu, mais il faudra bien rentabiliser un jour. Ca me fait penser à Multimania dans les années 99-2000, je me posais la même question à leur sujet. Et je n'ai jamais eu ma réponse. :-)

Ligthman > voir l'exemple Myspace. Ils ont construit une communauté dans un premier temps, puis ils ont lancé la monétisation. Aujourd'hui, leur chiffre d'affaire est de un million de dollars...PAR JOUR.

Ce que j'en dis... c'est que bougeotte s'écrit bien bougeotte, mais que bougeotter n'existe pas. (bougeotte viens de bouger)
Donc puisque cela n'existe pas, on peut bien l'écrire comme on veut...
;o)

Hé oui, il est clair que la terre ne pas tarder à trembler pour les géants des médias entre autres ....
Le problème reste entier: que va t'il se passer au juste, comment le marketing et la publicité vont 'ils s'adapter, comment les publicitaires vont ils revisiter le fonctionnement de leur régies, tous cela reste encore en suspens !
Si quelqu'un voulait bien m'éclairer !!
Bien à vous Delepine

Bonjour a tous !
je m'appelle laurie, j'ai 15 ans j'ai créé mon site il y a 2 ans www.lavidado.com . Je viens 2 fois par semaines sur ton blog et j'apprends beaucoup en te lisant. Je me dis des fois que tout ça est a porté de mains et qu'un jour nous jouerons dans la meme cours!
merci pascal meme si je ne te connais pas.
Laurie

Bravo Laurie ! J'ai vu ton site, c'est unique pour quelqu'un de ton age. Encore bravo.

Hé oui, et on apprend que Netvibes qui à l'origine est lancé par des français( Tarik Krim, Chappaz, et maintenant "musicme " Freddy Mini) vient de lever 12 Millions d'euros........aux US.
Mme si une première levée de fond avait été faite en France. tout de même,Y'as pas un bug ????

Merci mister pascal, ca vaut bien un lunch ! Keep it coming :-) En plus on vient de signer un premier gros deal content avec les labels indes (ca sort aujourd'hui).

Quant a Netvibes: Marc Andreessen, Pierre Chappaz, Martin and co + Index Ventures en Series A ---> pas vraiment du giron. Ensuite c'est certes Accel, mais le bureau de Londres via un Hollandais. Donc quand meme euro :-)

Les meilleurs deals (ou en tout cas les plus "hot", restent a voir les returns effectues) ne sont de plus en plus souvent pas finances en France. Avec Bemchmark qui va recommencer a investir sur le sol francais, ca va faire de la serieuse concurrence pour les fonds locaux. Soit on fait du early stage a la iSource, soit on est leader comme Sofinnova, soit ca va devenir dur sans dimension internationale. Reste la qualite des equipes pour se differencier (facon Ventech) qui se doivent de construire leur reseau international a la mano. Apres tout, si Mangrove tire son epingle du jeu a partir du Luxembourg, ca prouve bien que l'histoire du VC europeen reste a ecrire. Mais avec la professionalisation du secteur et le niveau de concurrence accrue, il va falloir que les VCs commencent serieusement a repenser eux aussi a leur "USP".

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31