Super article sur les fondateurs de Boonty dans les Echos de ce jour

19/10/2005 dans Entreprendre | Commentaires (5)

L’article est vraiment bien, mais comporte une énorme erreur. Voir mon commentaire à la fin.

***

Deux frères aux manettes du jeu sur Internet
Mathieu et Romain Nouzareth ont créé ensemble la plate-forme de téléchargement de jeux Boonty.

Deux frères, deux entreprises créées ensemble, et pourtant deux personnalités très différentes. Mathieu et Romain Nouzareth, respectivement 33 et 30 ans, ont des caractères opposés. Mathieu, le plus âgé des deux, introverti, prudent, et sérieux, est diplômé d'une école de commerce et d'un MBA de la Lubin School of Business de New York. Romain, lui, a la fibre commerciale, et possède pour tout bagage un DEUG de droit de la faculté d'Assas.

« C'est la Terre et la Lune, explique Laurent Maréchaux, un business angel. Ils ont des tempéraments diamétralement opposés. L'un a la tête dans les étoiles, alors que l'autre a les pieds sur terre. Pourtant, ils sont très complices et complémentaires. »

A la fin de leurs études, au milieu des années 1990, Mathieu et Romain s'inspirent de ce qui se passe outre-Atlantique pour fonder leur société de création de sites Internet, Web Concept. Le siège de la microentreprise, ce sera un appartement d'une trentaine de mètres carrés. Et leur financement se limitera à deux prêts étudiants de 42.000 francs chacun. « Ils sont très travailleurs et, au début de leurs aventures, ils ne se payaient pas », ajoute Laurent Maréchaux.


« Un besoin non satisfait »
Mais sans carnet d'adresses, ni argent, les premières années furent difficiles. Malgré leur manque d'expérience, l'entreprise, portée par la folie Internet de la fin des années 1990, signe de gros contrats. Elle finira par être vendue en avril 1999 à IconMedialab, l'une des grandes entreprises suédoise, de l'économie Internet. « Nous avons cédé Web Concept pour quelques dizaines de millions de francs », se souvient Mathieu Nouzareth.

Les deux entrepreneurs prennent la tête de la filiale française du groupe suédois, mais la quittent pour se lancer aussitôt dans une autre aventure : l'organisation de tournois de jeux vidéo. A cause de la difficulté à trouver un modèle économique viable, les deux frères changent vite d'idée. « Devant l'ampleur du téléchargement de musique sur la Toile avec Napster, nous avons compris qu'il existait un besoin non satisfait pour des offres légales », se souvient Mathieu Nouzareth.

En s'appuyant sur leur expérience, les deux frères décident de créer une plate-forme de téléchargement de jeux vidéo, Cineticvision. Cette fois, les petits prêts étudiants des débuts sont bien loin. Les deux frères investissent 550.000 euros, dont 200.000 euros de leur poche. Le reste de la somme provient de différents business angels, confortés par le succès de la première entreprise des deux frères.

2,7 millions d'euros
La société est renommée Boonty (nom américain dérivé du mot « prime » ou « bonus » très utilisé dans le jeu vidéo). A Romain, le développement d'accords commerciaux avec les éditeurs de jeux vidéo, les portails Internet ou les fournisseurs d'accès pour la distribution. A Mathieu, la finance et les levées de fonds pour développer la jeune société à l'étranger (Paris, New York, Singapour, Tokyo) et l'adapter à l'univers des jeux sur mobile.

En 2004, Boonty lève 2,7 millions d'euros auprès d'OTC Asset Management, d'Entrepreneur Venture et de divers business angels. « C'est ce duo de «serial entrepreneurs» dotés d'une grosse capacité de travail et au rayonnement international qui nous a poussés à investir », souligne Jean-Marc Palhon, directeur général d'OTC Asset Management.

Un an plus tard, une seconde levée de fonds de 10 millions de dollars est réalisée, cette fois auprès de Spef Venture notamment, par l'intermédiaire de la banque d'affaires Rothschild Gestion. Quatre ans après sa création, Boonty devrait afficher un chiffre d'affaires de 7 millions d'euros. Profitable en Europe, la jeune société perd de l'argent dans ses filiales américaine et asiatique. Pour le lancement des activités aux Etats-Unis, l'un des frères a fait le voyage. « Et cette fois, c'est moi qui suis parti m'installer à New York », conclut Romain.

EMMANUEL PAQUETTE

*
Mathieu et Romain Nouzareth
1995. Mathieu est diplômé d'un MBA de la Lubin School of Business de New York. Romain obtient un DEUG de droit à la faculté d'Assas.
1995. Les deux frères fondent une agence de prestations de services Internet, Web Concept.
1999. Web Concept est racheté par IconMediaLab. Les deux frères prennent la tête de la filiale française du groupe.
2001. Mathieu et Romain fondent Cineticvision, qui deviendra Boonty.
2004. Boontylève 2,7 millions d'euros.
2005. Nouvelle levée de fonds de 10 millions de dollars.

****

Vous avez vu l’erreur, l’énorme erreur. L’article dit que c’est Rothschild qui a été la banque d’affaires du deal. Non ! Rothschild est un des investisseurs et c’est Aelios Finance qui a intermédié le deal. J'ai eu Les Echos au téléphone, il faut faire un erratum mercredi prochain. Non mais !

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83421377253ef00d8345c7d6c53ef

Listed below are links to weblogs that reference Super article sur les fondateurs de Boonty dans les Echos de ce jour:

Commentaires

Superbe article.
Pour les avoir connu en 95-96 puis en 98, un truc m'avait marqué (en plus du fait d'une bonne vision de ce qu'il fallait faire), une anecdote sur leur cantine de l'époque : "Le McDo de Marne la Vallée, on y a travaillé et mangé tous les jours, ils nous connaissaient bien mais on n'en pouvait plus". Je me demande si ils mangent encore ou y sont retourné :-)

La ressemblance phonétique avec bounty.com (portail aussi) n'est elle pas gênante ?

Merci pour eus jean-Marc.
Michel > pas un pb.

Hello Jean Marc,

Le Mc Do est toujours bel et bien fini (beurk) en ce qui me concerne...
J'espere que tout va bien pour toi!

A++

R

Heureux de savoir, que tout va bien pour vous, je suis passé rue du point du jour il y a quelque temps, ça n'a pas changé à part un grillage qui clos l'ensemble de la résidence.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31