Le musée Pinault fuit l’administration française

10/05/2005 | Commentaires (14)

Et fuit Boulogne.
Un article de Libération ici.

L’administration française n’a eu aucun respect pour François Pinault et son projet de musée, il leur rend la pareille. Il est libre. Une des plus belle collection d’art contemporain qui devait avoir son musée à Boulogne-Billancourt, en France, ira s’installer à Venise, en Italie, là où les procédures administratives sont très probablement moins chiantes (pardon pour ce mot).
Je comprends François Pinault, qui a 69 ans, qui devait se dire que, à ce rythme, il allait inaugurer le musée dans son cercueil.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83421377253ef00d83425651b53ef

Listed below are links to weblogs that reference Le musée Pinault fuit l’administration française:

» Ile Seguin : Interview de Jean-Pierre FOURCADE au JDD from BOULOGNE-BILLANCOURT (92100)
Retrouvez ici l'interview de Jean-Pierre FOURCADE parue hier dans le Journal du Dimanche. Le Maire y evoque l'avenir des Terrains Renault et de l'Ile Seguin après l'abandon par François Pinault de son projet de Fondation d'art contemporain. [Lire la suite]

Commentaires

le palais vénitien est + petit aussi, enfin vu de l'extérieur. De toute façon, si tu n'es pas président de la république, il vaut mieux oublier les projets ambitieux ;-)

Ce n'est peut être pas aussi simple. Peut être que M. Pinaut s'est enfin rendu compte de l'aspect pharaonique du projet, du risque qu'il encourt aux US avec une vilaine histoire qui risque de lui coûter cher, du risque aussi de déclarer le lieu de résidence de sa collection (où son ces oeuvres d'art ? où les a-t-il achetées sachant combien il est difficile et coûteux de sortir une oeuvre d'art de son pays d'origine ...). Et puis Venise c'est plus prestigieux que Billancourt, ça c'est certain. Le palais Grazzi est un lieu extraordinaire, théâtre de certaines des plus belles expositions au monde. Comment faire tenir en quelques 3000 m² ce qui devait occuper 33.000 m² à Boulogne ?

Que de questions ?
Les réponses sont-elles aussi simples, efficaces et pertinentes que la chanson de Brassens ? On est toujours le con de quelqu'un, non ?

JCL > rigolo le lien musical, non ? :-)
Je vais une note pour expliquer comment le faire.

Au fait Pinault vient d'etre innocenté dans sa "vilaine" histoire US...

Ouais, c'est pas lui c'est sa boîte. On vit dans une Société Anonyme...

Un article sur le sujet par un de mes amis, qui connaît bien le milieu de l'art contemporain. Il était attéré quand il m'a appris la nouvelle lundi, j'avoue que je suis également navré

Oups, le coup est parti trop vite, voici le lien: Le PEtit Libéral

Marrant aussi à propos de cette histoire comme bcp de partisans du OUI au TC considèrent d'un autre côté que le truc de Pinault part "ailleurs".. Venise et l'Italie, c'est l'Europe non ?

Pierre > les partisans du oui ne sont pas forcément en phase avec les lourdeurs de notre admistration...

L'administration française doit-elle se soumettre aux caprices d'un individu ?

François > l'administration est à NOTRE service. En Angleterre, un fonctionnaire s'appelle un "civil servant".
Et quand un individu dit "bonjour, je voudrais mettre 300 millions d'euros au service de la communauté et créer des emplois", on se bouge...

C'est justement le "Notre" qui est important. Ce n'est pas celui d'UN individu, mais celui de la collectivité. Il est étonnant, vu son parcours, que Mr Pinault n'ai pas appris la patience.

Ceci dit, il semble (d'après la presse) que ce ne soit qu'un mauvais prétexte... La vraie raison en serait une simple question de faire des économies, bienvenues en ces temps de vaches maigres pour PPR, donc pour Mr Pinault. Si c'est vrais, Mr Pinault est un triste sire en attirant la critique sur l'administration pour de mauvaise raisons.

Mais ça m'amuse toujours ces scandales quand il s'agit de gens riches, alors que les mésaventures du vulgum pecus pour toucher son chomage avec retard (par exemple) ne font pas les gros titres de la presse...

Deux poids, deux mesures ?

François > si tu devais faire des économies, tu te paierais un palais à Venise ou une grange en Losere ? ;-)

--> Pascal.
Les louirdeurs de l'administration sont une chose être pour le OUI et regretter que le musée par en Italie est symbolique de l'illogisme de certains ouitistes.. C'est comme les JO où aucun ouitiste ne regrette la candidature française et la double candidature européenne (Londres et Paris) alors même que les jeus auront lieu en 2012, temps auquel l'Europe "risque" d'être encore + intégrée..

A propos des lourdeurs de l'administrarion, soyons rassurés !!! Entre la décentralisation (+ de pouvoir aux élus locaux) et ce qui va se passer si le OUi gagne (+ de pouvoir à Bruxelles auprès d'un hydre à 2 têtes dont l'une n'est pas élue) toutes les procédures administratives seront sûrement simplifiées pour le plus grand bonheur des sociétés européennes et le encore plus grand bonheur des sociétés étrangères qui n'auront plus qu'à obtenir un YES à Bruxelles avant d'aller faire ce qu'elles veulent partout en Europe. Parions que Mr Pinault installera alors son musée à NewYork à Pekin ou à Moscou ;-))

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31