avril 2005 (16 articles)

Les VCs se vendent à nouveau

28/04/2005 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (3)

En 2000, pendant la bulle, les VCs avaient plein de compétition sur les bons dossiers. Pour avoir le deal, ils devaient se vendre, se marketer, expliquer pourquoi il fallait les choisir. Entre 2001 et début 2003, ils ne se vendaient plus vraiment. Leurs négos avec des entrepreneurs étaient plutôt du style « accepte le deal et dis-toi que tu as de la chance… ». L’année 2004 a été une année charnière et 2005 est le retour des opérations charmes des VCs.
Mes associés et moi avons sélectionné pas mal de bons dossiers biens vendus et du coup, nos soirées sont longues : coups de fils de VCs jusqu’à 22 heures, coups de fils de nos clients aux mêmes heures qui viennent de raccrocher avec un VC, etc.
On bosse encore plus qu’avant, il y a quelque chose qui cloche dans notre modèle !

Ce dimanche, il pleut ici, alors écoutons de la musique

24/04/2005 dans Pubs pour mes amis | Commentaires (8)

Avec des amis, je fais joujou avec AllMusicBox, le moteur de recherche dédié à la musique, en plus on peut écouter tous les morceaux. Mon Mac maison est connecté en WIFI avec ma stéréo, on peut s’amuser.
Ce moteur est incroyable, ils ont tout (je crois qu’ils ont 5 fois plus de titres que les marchands de musique). Si je tape « Mercier », mon nom, je trouve 7 artistes ! Je n’en connaissais qu’un (Lizzy Mercier Descloux). Si je tape « Pascal », je trouve 53 artistes ! (il n’y a donc pas que Pascal Sevran ;-).
Essayez de votre côté, vous allez voir, on trouve plein de surprises. Avec mes amis, on cherche et trouve tous les titres que nous avons aimé dans les années 80, grand moment. Bon dimanche.

Levée de fonds : premières réponses à vos questions

23/04/2005 dans Levée de fonds | Commentaires (6)

Suite de la note précédente.

Question de Jacques :
« À ton avis, est ce qu'une levée de fonds sur un sujet typiquement business internet (BtoB, lié aux technos RSS) est susceptible d'intéresser à nouveau aujourd'hui des investisseurs et à quelles conditions ? Passer par une levée de Business angels est-il préférable (mais plus lent pour le développement) ? »

Jacques, j’aime le sujet, les technos RSS sont quelquechose de nouveau, leurs implications peuvent être énormes. Je veux en savoir plus !
Lever auprès de busines angels pour commencer : oui, si on peut le faire, ne pas hésiter. Les BAs sont des accélérateurs de business fantastiques (je suis dac avec Thierry) car ils savent décider très vite.


Question de Valéry :
« Comment détermine-t-on les parts de société acquises par le VC lors d'une levée de fond ? »

Super question : le private equity n’est pas une science exacte. Le pourcentage cédé varie de 1 à 2 selon l’investisseur et ce n’est pas forcément celui qui offre le meilleur prix qui doit avoir l’affaire. Lors d’une levée de fonds, on rencontre un marché et celui-ci donne une fourchette de prix. Ensuite c’est à l’entrepreneur de voir avec qui il veut travailler car faire rentrer un Venture à bord est une affaire d’hommes. Se rappeler d’une chose : c’est surtout le prix de sortie qui compte.


Question de Nicolas :
« Je compte lancer à la prochaine rentrée des outils web pour l'éducation et au bout d'un an commencer une véritable exploitation. Un VC peut-il proposer un Directeur/PDG/Chef d'entreprise et me laisser modestement la Direction du Produit, c’est-à-dire ce que je sais faire ? Où est-il très préférable d'arriver avec une équipe de Direction complète ? »

Nicolas, je vais direct : s’il n’y a pas de patron, le VC ne regarde pas le dossier (sauf, très rare, techno de la mort !)


Questions de Jérôme :
« Quels sont les paramètres qui déterminent le pourcentage prélevé par un leveur de fonds? »

Il n’y en a pas vraiment sauf les tarifs du marché. Mais tu as compris que l’on gagne notre vie si on réussit ensemble. Nous partageons votre risque.


« Quelle part de la société les fondateurs peuvent-ils espérer conserver (en cas de succès raisonnable) à la fin des différents tours de financement (1er, 2eme, 3eme, entrée en bourse / rachat)? »

Très variable. Après 4 tours, le fondateur (s’il est unique) a entre 10% et 30%. Aux USA, une étude disait que lors de l’intro en bourse, le fondateur a en moyenne 8%. Mais il a des exceptions. Par exemple, les fondateurs d’Inventel avaient plus de 50% du capital quand Thomson les ont rachetés.

« La création du marché Alternext constitue-t-elle un nouveau type de sortie susceptible d'intéresser des investisseurs financiers (VCs)? »

Oui, sûrement. Le bal va commencer dans moins d’un mois, on regarde !


Questions de Lionel :

« Pour une société porteuse de projet, quelles sont les formes de recours au financement (externe) les plus communes ? »

Je ne peux parfaitement répondre à cette question car je me concentre sur le capital-risque. Pour un projet technologique ou média, il faut faire appel au capital-risque.

« Ces formes déterminent-elles une exigence de la part du financeur, en termes de retour sur investissement (délais plus ou moins courts, conditions contractuelles particulières, etc.) ? »

Oui, un VC veut faire un bon rendement, mais il prend ses risques. Un VC veut faire son retour sur une période de 3 à 8 ans.

Voilà, j’espère que ces réponses peuvent vous aider. Je suis à votre service pour toute autre question.

Levée de fonds : vos questions bienvenues

20/04/2005 dans Levée de fonds | Commentaires (13)

Voilà : certaines personnes m’ont dit que ce blog leur donne un coup de main sur le sujet de la levée de fonds (tant mieux) mais elles ont toujours des questions sans réponse. Je vous propose de lister ici vos questions où les sujets qui mériteraient d’être abordés et je me mets au travail.

7

20/04/2005 dans Entreprendre | Commentaires (4)

Juste pour dire qu’Aelios Finance, la toute jeune startup que mes associés et moi avons créée il y a quelques mois, vient de conclure une septième opération (en tout, nous avons fait cinq levées de fonds pour des entrepreneurs, une vente d’actifs intellectuels pour un entrepreneur et la cession d’un fonds pour des VCs ). Le nombre de 7 opérations doit faire de nous l’acteur de référence, et de loin, sur le secteur du capital-risque :-)
Si vous avez le projet d’entreprendre, allez-y ! ça marche ! même s’il faut faire mille sacrifices et trop travailler, il faut le faire ! Si vous êtes un entrepreneur, n’hésitez pas à me contacter pour que je partage avec vous nos expériences, je le ferai avec plaisir, je suis à votre service car c'est mon métier. Vos questions bienvenues.

Message à mes amis les VCs : Aelios Finance sait aussi vendre vos anciens fonds

18/04/2005 dans Capital Risque | Commentaires (2)

Aelios Finance sait lever des fonds pour les jeunes entreprises, Aelios Finance sait vendre une entreprise pour le compte des actionnaires, Aelios Finance sait acheter une jeune entreprise pour le compte d’une autre, Aelios Finance vient de lancer une nouvelle practice avec succès : la vente de fonds en fin de vie. Nous venons de vendre le fonds 1 de Galileo Partners à l’IDI. L’opération, orchestrée de mains de maître par mon associé Thibaut de Monclin, a été un réussite totale que résume un article des Echos – Capital Finance :

***

Galileo cède son 1er fonds à l'IDI

Galileo Partners vient de céder à l'IDI le solde de son premier véhicule, la SCR Galileo. Créée en 1989 avec un capital équivalent à 23,3 MEuro(s), elle a permis à ses souscripteurs - dont le groupe Alpha, le Crédit Agricole et les AGF - de tripler leur mise en seize ans. Ils ont notamment bénéficié, au cours de la vie de la société, de quatre belles sorties : Infogrames, Genesys, Omnicom et Transiciel. Les deux dernières participations liquides, Emme Interactive et Dalet, ont été cédées en Bourse, la part de la première ayant été reprise par Aurel Leven. Quant aux quatre autres - Citilog, N'Soft, Geoconcept et l'américain Quallaby -, elles restent dans la société cédée à l'IDI, pour un montant non communiqué, bientôt rebaptisée Kairos Finance. « Céder nos participations ligne par ligne aurait sans doute généré un peu plus de valeur, remarque Joël Flichy, mais la décote est largement compensée par la simplicité de l'opération. » Pour sa part, l'IDI pourrait rapidement réaliser une plus-value par la cession d'une des lignes. A suivre...

***

Chers amis VCs, si vous avez un fonds qui commence à arriver en fin de vie, nous sommes à votre service !

Skype in the sky !

17/04/2005 | Commentaires (8)

Je viens de me faire un petit échange sur Skype avec Loïc Le Meur qui est… à 30 000 pieds de haut dans l’avion qui l’emmène à Seatle. Les avions de SAS sont équipés en wifi, alors pas de problème.
PS : il a convaincu tout l’avion d’adopter Skype d’après ce que j’ai compris, les gens voulaient le payer pour passer un coup de fil au-dessus du Groenland :-).

Pour les amateurs de beaux bateaux en bois

16/04/2005 dans Pubs pour mes amis | Commentaires (1)

Un ami m’a demandé de lui faire un site sur la magnifique péniche qu’il a à vendre. La péniche, fabriquée en 1927 en Angleterre, est toute en bois et marche au moteur et à la voile (ce qui est très rare), elle mesure 23 mètres. J’ai navigué dessus plusieurs fois sur la Seine autour de Paris, un bonheur à chaque fois.
Si vous connaissez des amateurs, faire passer l’url du site. Merci.

Thomson achète Inventel : une succes story du capital-risque français

13/04/2005 dans Capital Risque, Entreprendre | Commentaires (7)

L’industrie du capital-risque a besoin de success-stories, et bien en voilà une autre. Inventel, une société technologique française financée par des fonds de capital-risque français (Banexi et Innovacom) vient de faire un home run. Les investisseurs ont misé 6 millions d’euros pour une participation minoritaire, la société s’est vendue pour plus de 100 millions d’euros. Les investisseurs font un superbe multiple (7 fois la mise d’après les rumeurs) et les entrepreneurs sont sûrement riches aujourd’hui.
L’histoire est belle car des VCs français confirment leur savoir-faire et des entrepreneurs IT riches deviennent en général des business angels, c’est dans leur nature. Tout cela est génial.
Au fait : oui, quand on entreprend dans la techno en France, on peut faire aussi une belle fortune. À qui le tour ? À vous bientôt peut-être…

Capital IT : j’ai rencontré des entrepreneurs bloggers

11/04/2005 dans Entreprendre | Commentaires (5)

Aelios Finance est partenaire de Capital IT, la conférence de référence en France sur le sujet du financement des jeunes entreprises innovantes qui a lieu en ce moment. J’ai animé une présentation ce matin sur le sujet de la levée de fonds qui s’est terminée sur une brève séance de questions-réponses. Un des nombreux entrepreneur présents dans la salle m’a remercié pour ce blog avant de poser sa question et plus tard, en sortant de la salle, trois autres entrepreneurs m’ont interpellé pour me parler de ce blog et me remercier, car celui-ci leur a donné au moins une bonne idée.
Les amis, si vous passez par cette note, sachez que c’est moi qui vous remercie. Je vous remercie d’exister. Sans vous, notre industrie n’existerait pas. Sans vous, je ne pourrais faire le métier que j’aime. Vive – vous - les entrepreneurs !

Pub pour le Cirque du Soleil

09/04/2005 | Commentaires (12)

C’était la première du Cirque du Soleil ce vendredi soir à Boulogne (Boulogne Sud, pas Nord, pour ceux qui suivent). J’ai trouvé le spectacle fantastique, beau et génialement innovant. Mon message à ceux qui aiment l’innovation, aux geeks, aux entrepreneurs, aux ventures, à tous : spectacle à voir vraiment, le Cirque du Soleil est le cirque version 2.0.. Que du bonheur.

Derrière un succès, il y a toujours un entrepreneur. Le fondateur du Cirque du Soleil s’appelle Guy Laliberté, il est québecois, sa bio ici.

Si vous voyez un type pas si jeune que ça sur un petit scooter de 50cc, c’est moi, et ce n’est pas rigolo

06/04/2005 | Commentaires (8)

Une semaine de retrait pour un feu orange, j'étais en scooter, tel a été le verdict. Je ne suis pas le seul à être victime du durcissement du système, il paraît que les retraits de permis ont augmenté de près de 100% dernièrement…
Parenthèse : verbaliser un conducteur de scooter pour un feu orange est d’une idiotie totale, on nous apprend tous, aux motards, à ne pas piler à l’orange car, dans ce cas, le danger vient de derrière. Mais le fonctionnaire que j’avais alors en face de moi n’était pas motard, dommage…
Comme j’ai l’habitude d’être autonome, et puis le deux-roues est un plaisir, j’ai décidé de louer une pétrolette pendant une semaine (un Piaggio Liberty couleur bleue-qui-pète et qui se traîne). A ceux qui vont me croiser dans les 7 prochains jours : interdit de rire !:-(

Affiliation : j’ai quelques questions

05/04/2005 | Commentaires (20)

Appel aux experts de l’affiliation ! Mes questions sont les suivantes :
- Quelles sont les solutions utilisées par les sites de e-commerce ? Des solutions achetées ou développées à l’initiative des sites ?
- Si ces solutions sont développées : qui sont les meilleurs prestataires ?
- Connaissez-vous des gourous du secteur ?
Merci d’avance.

Qui a des ampoules qui claquent trop souvent ?

04/04/2005 | Commentaires (17)

Je change un nombre énorme d’ampoules chez moi, toutes les semaines alors que j’habite un appartement du style post Canard Enchaîné : vous savez : 80M2 + 20M2 par enfants. Les ampoules claquent sous mes yeux, j’ai un budget annuel ampoules démentiel et je ne comprends pas ; quand j’étais enfant, une ampoule durait des années.
Qui sont les coupables ? les fabricants d’ampoules ou l’EDF qui nous sert plus de 240 volts ? Peut-être ce dernier car même mon décodeur Noos a grillé dernièrement. Help !

Dans Capital Finance (groupe Les Echos) : « Internet, le retour ? »

01/04/2005 dans Capital Risque, Levée de fonds | Commentaires (9)

Capital Finance, du groupe Les Echos, publie chaque semaine une lettre professionnelle très appréciée par l’industrie du capital-risque, la lettre est un peu notre bible pour suivre l’actualité financière du secteur. Agathe Zilber (rédactrice en chef de Capital Finance) et son équipe de choc, essayent toujours d’être en avance sur les tendances du secteur et cette semaine, l’éditorial de CF était intitulé tout simplement « Internet, le retour ? ». Cool ; je suis en phase et d’ailleurs une catégorie de ce blog est « Internet 2.0 » où je range mes notes sur le grand retour de l’Internet.
Agathe Zilber m’a fait le grand honneur de me proposer d’écrire une tribune sur le sujet ce que j’ai fait avec plaisir (Agathe m’a dit : « 9000 caractères, espaces inclus, pour demain ! ». J’ai dit « Oui Madame » ;-).
Pour ceux qui ont la flemme légitime de lire les 9000 caractères (c’est long 9000 caractères), voici le résumé : Entrepreneurs de l’Internet, sortez du bois, on vous aime, les VCs veulent de plus en plus investir chez vous !

PS : articles en pdf car il faut être abonné à Capital Finance pour avoir accès au site.

Fusion d’avril !

01/04/2005 | Commentaires (3)

J’avais annoncé cette fusion l’année dernière, Loïc Le Meur avait bien ri de ma note. En fait U-blog a finalement fusionné avec Typepad un peu plus tard et là, ce n’était pas un poisson d’avril. J’ai applaudi des deux mains la fusion, mais avec un petit regret : peu de monde s’intéressait aux blogs alors que dès 2003, j’avais déjà des conversations avec Loïc sur le sujet de la levée de fonds. Mais la fusion a eu le dessus :-(
Si vous avez des bons poissons d’avril sur blog, faire passer. Merci.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31