La presse venture & innovation est de retour aux Etats-Unis

20/10/2004 dans Capital Risque, Weblogs | Commentaires (14)

Encore un signe de reprise alors que les dernières années ont été marquées par les faillites de Fast Company et du Red Herring (et de Tornado Insider en Europe). Après le retour de Fast Company que l’on trouve à nouveau en kiosque, c’est au tour du Red Herring de renaître à l’initiative d’Alex Vieux, le français le plus connecté de la Sillicon Valley et organisateur de ETRE (voir plus bas). Je me suis procuré le numéro zéro du Red Herring et je me suis abonné.
À côté de cela, l’ancien fondateur du Red Herring, Tony Perkins, qui a créé le AlwaysOn Network lance un magazine papier qu’il définit comme une sorte de blogozine. À ce sujet, on peut bloguer sur les sites des trois magazines, c’est même un principe qui fait la force de ces médias : voir sur AlwaysOn, ou sur le site du Red Herring et celui de Fast Company.
Cela me rappelle que je j’ai écrit cette note il y a quelques jours et pour info, ça avance tout doucement.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83421377253ef00d8346ac72d69e2

Listed below are links to weblogs that reference La presse venture & innovation est de retour aux Etats-Unis:

Commentaires

Effectivement, tres bonne nouvelle.
Quel dommage que cette presse n'existe pas en France. A part 3 pages dans les echos le mercredi et Capital Finance, il n'y a rien à "bouffer".
Je me souviens des projets:

Newbiz (le VSD de la net-éco)
Transfert (for geeks by geeks)
Le nouvel Hbedo (ça j'aimais bien, vraiment)

Aujourd'hui il ne reste personne. Alors que les journalistes de qualités existent : jean rognetta, virginie Robert ou Pascal Boulard (mon préferé).

Le problème d'une publication "venture & innovation" telle qu'elle existait en France (Newbiz, Le Nouvel Hebdo...) est la taille du marché. Une sérieuse alternative serait de créer une telle initiative au niveau européen pour couvrir le marché Europe en global. Le nombre de dossier serait conséquent, la taille du lectorat plus adéquate. On ne peux comparer ce type de presse que sur la même échelle.
Si de telles publications n'ont pu rester viable sur le marché US alors d'autant sur le marché français. A quand une publication de Fast Company - Red Herring version EU ?

Enfin, il me semble que L'Expansion publiait des pages de contenus reprises et traduites de Fast Company.

Et le JDN, Neteconomie etc... Mais pas un media qui fédère l'ensemble de la communauté de l'innovation d'une façon horizontale.

Ludovic > Il fait commencer par le Web, comme AlwaysOn, pour féderer une communauté. Ensuite, voir si on a la masse critique.

Peut être u a t il une place pour une publication au niveau français mais elle doit couvrir tous les domaines du VC

Pas eulement l'aspect financier mais aussi la prospective, la r&d, les nouvelles tendances, des études utilisateurs...

Pascal> Que le média utilisé soit internet semble être une obligation compte tenu des incertitudes autour de la viabilité d'un tel projet (cf. la mort des publications sur ce sujet).

Mais à mon sens, un tel projet ne peut être intéressant qu'au niveau européen car l'échelle française est peu adapté mais peut suffir pour un début.

Un AlwaysOn à la française où cetaines personnalités seraient amenés à réagir sur certains sujets, articles ou tout simplement publier leurs pensées (un multi-blog en quelque sorte).

Sinon pour ceux que ça intéresse, à part Fast Company, Red Herring ou Tornado Insider, y a TheDeal.com, spécialisé PE, VC ...

Tiens c'est pas bête tout ça Pascal, tu connais quelqu'un qui serait partant pour lancer ça en France :=) ?

Presque, et toi ?

Je connais un rédacteur en chef (presse spécialisé en informatique puis en sécurité) qui pourrais vous donner main forte (il recherche du travail actuellement si mes souvenirs sont bons)

En plus c'est un VRAI entrepreneur qui a eu le courrage de lancer un journal sur ses fonds propre.

Si vous recherchez du personnel...

Noté.

Mais pourquoi voulez vous à tout prix une version papier?

pour la vendre e payer les collaborateurs qui ne travaillent pas pour des radis ;=)

OK avec Stan > une version Web devrait suffir (et permettre de payer le staff). Une version papier serait la cerise sur le gateau.

Pascal>Tu pense qu'un eJournal peut gagner de l'argent.

Quel business model envisage tu : abonnement, payement à l'article, abonepment en nombre pour les entreprises...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31