Entreprendre : que du bonheur

26/08/2004 dans Entreprendre | Commentaires (17)

Mes associés et moi avons passé la semaine à peindre, bricoler, à consulter des catalogues d’ameublement, à faire des allers-retours Ikéa, et faire la chaîne entre une camionnette et nos bureaux pour décharger des meubles et un tas de choses. Et, on termine les journées autour d’un verre, tard, que du bonheur.

Au fait, nos bureaux sont supers sympas.

Demain, mon premier RDV est avec une société de service spécialisée dans l’hygiène des sanitaires (équipement des toilettes quoi) puis je vois un prospect, puis je fais de l’assemblage de meubles (je ne vous raconte pas l’état de mon tennis elbow, un désastre) etc.. et je termine la journée chez un client. Mes journées font 15 heures.
Et bien, tous ces travaux sont du bonheur, du pur bonheur. Créer une entreprise est un bonheur. Mes associés et moi ressemblons à des enfants qui, chaque jour, découvrent l’arbre de noël familial le 25 décembre au matin. Nous sommes enthousiastes, nous sommes passionnés, nous avons la baraka.

Vive l’entreprise et à bientôt pour plus de nouvelles (héhéhé).

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83421377253ef00d83430b2b153ef

Listed below are links to weblogs that reference Entreprendre : que du bonheur:

Commentaires

Bon ce qui risque d'être moins sympa ca va être la TVA, l'URSSAF, les impots...;-)

Felicitations Pascal !
Tous mes voeux de reussite (mais tu n'as pas besoin de cela...).

Je suis heureux pour toi: je suis passé par là plusieurs fois, et c'est vrai que c'est galère et marrant à la fois. Si tu as besoins de conseils / tuyaux sur les différentes étapes de ton ameublement / aménagement / développement, n'hésite pas à poster: tes amis entrepreneurs se feront un plaisir de le partager avec toi.
D'ailleurs tu devrais ouvrir un 2e blog pour raconter chacunes des étapes par lesquels tu passes: ca servira de référence aux futurs entrepreneurs: statuts, immatriculation, impôts, administrations diverses, locaux, informatique interne, marketing, cartes de visite, etc.

Good luck !

statuts, immatriculation, impôts, administrations diverses, locaux, informatique interne, marketing

Heureusement que j'ai évité tout cela : une entreprise m'héberge administrativement. Sinon je ne me serais JAMAIS lancé dans l'entrepreuneriat.

Ce qui est fou c'est qu'actuellement je passe la majorité de mon temps à créer des produits, essayer de les vendre... mais pas a mon coeur de métier.

Vivement le rhytme de croisière que je puisse 'enfin travailler'

PAscal> Repose ton bras, ce genre de problème met des mois à se réparer.

"D'ailleurs tu devrais ouvrir un 2e blog pour raconter chacunes des étapes par lesquels tu passes"

Oui on veut un Ikea Blog. J'ai jamais réussi a sssembler un meuble correctement ;=)

Rodrigo, Laurent : entreprendre, c'est simple à partir de la deuxième société que l'on créé. D'ou le bonheur. En fait, c'est comme des vacances : la première fois que tu vas, par exemple en Balagne, il faut se documenter, se renseigner, chercher à savoir etc... Le voyage d'après, tout est simple meme s'il y a plein de chose à organiser.
Entreprendre, c'est finalement aussi comme déménager. Beaucoup de boulot, de stress, d'administration, mais au bout du compte, ce n'est pas compliqué.
A tous : ENTREPRENEZ !

"entreprendre, c'est simple à partir de la deuxième société"

C'est un peu comme un meuble Ikea ;=)

Bon montage et ne loupe pas l'Apple Expo !

Laurent : on en parle bientot (car je vais enfin rencontrer Laurent).

Je t'appel mardi soir comme promis

D'ici la tu aura peut être Skype et je pourais te Skyper (encore un nouveau barbarisme ;=)

Sympa ton histoire ..

nous avons aussi fait ce genre de choses lors de la création de notre société (Carpe Diem, aujourd'hui leader de l'adult biz en France).

A notre actif :
- envoi d'une centaine d'annuaire du 3 eme étage de notre batiment par la fenêtre (nous reprenions les locaux d'une entreprise de prospection téléphonique)
- démontage d'une cloison à la masse à 4h du matin (les voisins étaient contents)
- construction d'un mur en carreau de platre

Finalement, le mur était en biais et on a frisé l'électrocution car des fils électriques passaient dans la cloison mais maintenant, ca reste de bons souvenirs :)

N'oublie pas de prendre des photos, dans quelques années, ca te fera tjr plaisir de revoir ca :)

Bon courage pour la suite ...

Laurent de Carpe Diem > je viens de voir les performances de ta société sur Société.com : impressionnant ! Cela me rappelle que j'avais écris cette note il y a quelques temps.

JE n'avais pas compris ce qu'étais l'adul biz. Je me suis dit que c'était un site de business pour entrepreneur.

Après avoir jeté un coups d'oeil sur le site j'ai compris que je
m'étais lourdement trompé ;=)

Oui, l'adult biz, c'est pourtant clair :)

D'habitude, pour ne pas heurter la sensibilité, je pousse l'hypocrisie jusqu'à employer le terme de "diffusion de contenus à forte valeur ajoutée"

En ce qui concerne ta note, à la belle époque où l'on pouvait lever 10MF avec un projet de vente de saucission par Internet, nous avec notre activité, on ne pouvait rien lever du tout et c'est certainement ce qui nous a sauvé ...

Oui, nous avons quelques jeux adultes dans nos programme :)

Laurent(pas moi évidement)> Il faut se méfier des faux amis. Adult Bizz aurait pu avoir une tout autre conotation ;=)


Je regrette de ne pas avoir lévé des fonds à cette époques ! (pas pour vendre du saucisson)

Sans plaisanter j'ai rencontrer à 'la belle des start-up' une société qui vendait des plats et de la charcuterie par internet : du délire ! (surtout leur comptes)

"entreprendre, c'est simple à partir de la deuxième société", je ne saurais être autant d'accord. La première fois, c'est parfois un peu dur, un peu décevant... Et peut-être tout un monde qui s'écroule.

Mon bizuthage de création, incubé, assisté, je n'en ai pas le souvenir de la fois où j'ai monté la filiale internet d'un éditeur de presse, vraie expérience d'entrepreneur. Moins timide, plus sûr de moi, moins perdu. Les montages de meubles, changements d'ampoules sont là de vrais plaisirs.

Mon Cher Pascal,

Je ne t'ai pas encore dit que l'Essec m'a confié la direction de son nouveau développement "L'institut de la Transmission d'Entreprise". Notre première promotion de Repreneurs d'Entreprises se termine avec un vrai succès. Je n'ai pas pu m'empécher de citer et de compléter en conclusion dans l'amphi du Cnit ta dernière phrase: "Créer ... ou Reprendre une Entreprise est un vrai bonheur... je te recède donc une partie des applaudissements qui ont suivi!! et surtout bon vent dans cette belle aventure!
Jacques Duclaux

Merci Jacques. Au fait, je pense prendre un stagière bientot. Je contacterai l'Essec.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31