Mobile commerce : la nouvelle définition pour 3G est…Games, Gambling & Girls

21/05/2004 dans Capital Risque, Games | Commentaires (3)

Houlà ! Voilà la Xème personne experte sur le sujet du 3G (téléphonie mobile de troisième génération) à qui je demande quelles seront les offres de contenus gagnantes pour la 3G ? La réponse est presque toujours la même : « 3G stands now for Games, Gambling and Girls ». En français : jeux vidéo, jeux d’argent (paris, casino…) et des trucs olé olé.

Ok, tout ça est bien clair, mais pose un petit problème quand on travaille dans la galaxie du capital-risque : tous les fonds d’investissements du secteur, ou presque, promettent à leurs souscripteurs de suivre des règles de moralité qui leur interdisent d’investir dans tout ce qui touche le vice (les jeux vidéo sont OK, mais le Gambling passe très mal et le olé olé, très très mal).

A côté de cela, dans les fonds actions, ils existent des Vices Funds et ils ont un succès certain (ils investissent historiquement dans tout ce qui touche le vice, en particuliers dans les cigarettiers et les fabricants d’alcool).

Pour répondre aux besoins de financement dans les contenus pour la 3G, je me demande s’il ne faudrait pas créer des vice venture funds. Des volontaires parmi les Venture Capitalists ?

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83421377253ef00d834604a3b69e2

Listed below are links to weblogs that reference Mobile commerce : la nouvelle définition pour 3G est…Games, Gambling & Girls:

Commentaires

Pourquoi pas demander à Xavier Niel, PDG de Free et a priori dans de sales draps...
Oups, pardon pour la présomption d'innocence.

Krysztoff>"Iliad a annoncé elle-même l'incarcération de son dirigeant, estimant qu'il s'agissait d'une "affaire privée" et affirmant qu'aucun autre dirigeant d'Iliad n'était impliqué."

Donc affaire à suivre.

La réponse est dans le business model du M-Commerce.
Merci de faire une petite visite sur http://www.nemodus.com NEtworks business MODel for mobile USers. IL N'Y A RIEN A VENDRE, sauf des idées.

Le M-commerce a un marché, à la condition de bien poser le problème.
- On confond souvent moyen de paiement et M-Commerce, l'important c'est la facilité d'achat (l'acte) pas le moyen. Acheter avec son mobile est secondaire. En revanche il peut-être un outil pour acheter.
- La tarification pratiquée par les opérateurs aux clients finals n'est pas adaptée au M-Commerce. Ce n'est pas aux abonnés de payer ! C'est aux société en B2C (Business to Consumer) qui proposent leurs services et produits qui doivent supporter un coût. mais selon un modèle totalement différent.

Merci d'aller voir www.nemodus.com - Commentaires bienvenus.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

juillet 2014

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31